Je vous invite à découvrir la 4ème mère originelle de mon programme créatif autour des lunaisons. Une fois par mois, un mala en pierres fines est créé en lien avec une mère originelle dont on doit la source à Jamie Sams avec son livre « Les 13 mères originelles » dans lequel elle nous apporte une puissante méthode de connexion aux lunaisons dans notre vie quotidienne. En effet, chaque mère reflète un enseignement particulier, lié à un cycle de la lune, aidant les femmes à s’accomplir dans ses dons et ses talents personnels.

 

 

La mère de la 4ème lune : La Femme qui voit loin

 

Mère, apprends-moi à voir la lumière brillante des étoiles, 
Les Visages de nos Ancêtres, dans l’un et l’autre mondes, le proche et le lointain. 
Montre-moi comment accueillir les visions qui m’apparaissent,
En observant la vérité dans tous ses détails, et en éclaircissant chaque mystère.
Fais-moi parcourir le Temps du Rêve où le temps et l’espace sont différents,
Pour que je puisse partager ces visions avec ceux de toutes croyances et races.
Toi qui gardes l’accès à toutes les dimensions, je recherche les chemins de ta Médecine
Pour amener sur terre mes visions, en voyant aujourd’hui la vérité en moi.

 

La Femme qui Voit Loin est la Gardienne du Quatrième Cycle Lunaire, qui tombe en Avril. La totalité du spectre des couleurs pastel est liée à son cycle parce qu’elle détient la Médecine de la Voyance et de la Prophétie, en voyant la vérité de toutes ses couleurs. Elle garde l’Accès de la Fissure dans l’Univers, et de la Porte d’Or de l’illumination qui mène à toutes les autres dimensions d’éveil. Elle se tient devant cette Fissure et guide en sécurité tous les esprits humains qui s’engagent dans des voyages à la découverte d’autres royaumes dans le Temps du Rêve, tout en restant présents et pleinement conscients de leur corps.

Cet enseignement nous dévoile que tous les êtres humains ont la capacité de voir au-delà du réel (voyance). Ici il ne nous ait à aucun moment parlé de don, mais de volonté personnelle à aller dans l’inconnu, de dépasser nos peurs et nos croyances, pour expérimenter l’espace de vérité et de voyance qui se tient dans notre cœur. “Toutes les personnes peuvent accéder à la capacité de voir la vérité dans toutes les dimensions, s’ils cherchent la lumière de l’Eternelle Flamme d’Amour et sont désireux d’accueillir les visions qui leur viennent lorsque leur cœur est ouvert.”

Cette Mère de Clan est une Voyante, une Prophétesse, une Rêveuse et une visionnaire. Elle nous apprend à reconnaître la validité de nos impressions, rêves, visions et sentiments puisqu’ils existent à l’intérieur de notre potentiel intime. La Femme qui voit Loin instruit l’humanité sur la façon de mettre en lumière les symboles existants dans les impressions psychiques. Elle nous montre comment découvrir la vérité dans chacune des visions reçues des mondes tangible et intangible. Dans sa sagesse, la Femme qui Voit Loin aide tous les chercheurs à découvrir les graines de la prophétie personnelle et planétaire que le Grand Mystère a plantées à l’intérieur de chaque être humain.

La Femme qui voit Loin comprend que toutes les possibilités et éventualités existent dans le futur. Elle nous enseigne que tous les événements du monde tangible ne sont que la manifestation des décisions librement consenties et prises par chaque individu. Chaque être humain a la faculté d’utiliser les rêves qu’il fait dans son sommeil, ou les visions éveillées du Temps du Rêve, pour modifier le cours de ses expériences personnelles. La Femme qui Voit Loin voit toutes les vérités en puissance, ainsi que la façon dont un individu peut ignorer les présages ou augures qu’il reçoit. La Femme qui Voit Loin a le désir d’enseigner à l’humanité à utiliser ses propres capacités pour voir ces vérités, mais elle ne donnera pas de réponse toute faite et ne dira rien de ce que le futur recèle pour chaque individu.

La Femme qui Voit Loin nous enseigne à observer chaque chose autour de nous et à nous souvenir de chaque détail. Cette Mère de Clan nous apprend avec grand plaisir à nous remémorer ce que nous avons vu pour reconstituer une information qui nous est utile. La Femme qui Voit Loin nous instruit sur la façon de distinguer entre les aspects tangible et intangible de ce que nous voyons, ayant développé notre seconde vue ou la faculté de voir dans les deux mondes à la fois. Lorsque nous sommes en train de développer ce don de seconde vue, elle nous apprend à reconnaître la vision qui est une véritable prophétie, et celle qui est une simple probabilité. Dans l’accomplissement ultime des leçons de cette Mère de Clan, les êtres humains sont capables de comprendre exactement tous les signes, augures, présages ou symboles qui se manifestent à leur conscience.

La Femme qui Voit Loin nous offre la leçon du respect des limites en nous montrant qu’il n’est pas bon de regarder dans l’Espace Sacré d’une autre personne, à moins d’y avoir été invité par elle. Elle nous montre le piège de regarder trop loin ou trop tôt, en nous rappelant que nous pouvons détruire ainsi la beauté du moment. Lorsque nous prévoyons à coup sûr ce qui va arriver, nous oublions notre faculté d’avoir recours au libre-arbitre et pouvons nous faire prendre au piège de nos propres projections ou attentes, et donc manquer des opportunités.

Les leçons dont nous refusons de faire l’expérience nous rattraperont plus tard, sous une autre forme. La Femme qui Voit Loin nous apprend à observer chaque occasion qui se présente, et à savoir quand suivre un chemin et quand choisir une autre route. Notre clarté personnelle dépend de notre capacité à observer ce qui est évident, pour pouvoir faire des choix personnels qui vont nous permettre de modifier nos Chemins Sacrés et de grandir. Cette Mère de Clan nous enseigne à voir la vérité dans toutes les situations de la vie.

 

Le Mala de la mère de la 4e Lune

Il est composé de : cristal de roche, pierre de lune, bois fossile, quartz laiteux, quartz rutile, bois de cèdre. Cliquez ici pour le découvrir.