L’aromathérapie

 

L’aromathérapie, tout comme beaucoup d’autres branches de la médecine naturelle (naturopathie, homéopathie, acupuncture, réflexologie, …), considère l’homme comme un tout. On parle alors de médecine holistique. Ainsi, le but de cette médecine naturelle est de chercher, d’après les symptômes de la maladie, la cause de ces symptômes. Elle ne se contente pas de soigner les effets, elle va rechercher la cause profonde de ce mal-être. Ainsi, elle va prendre le temps de connaître le profil du malade sous toutes les coutures afin de trouver la thérapie spécifique qui correspondra exactement à son malade, prenant ainsi en compte que chaque individu est différent et que chacun réagit différemment à une cause déterminée. Dans le processus de la maladie, c’est notre corps qui s’exprime et qui nous fait savoir qu’il y a un dysfonctionnement, un encrassement, quelque part. Dès lors, notre corps offre moins de protection contre les microbes et autres agresseurs qui pénètrent donc plus facilement dans notre organisme et empirent encore les choses. Le corps a alors beaucoup de difficultés à se défendre contre l’envahisseur. Notre corps possède différents circuits pour éliminer ces hôtes indésirables. Et chaque huile essentielle agit sur un circuit particulier, d’une manière particulière qui lui est propre. Certaines d’entre elles suivant le circuit utilisé pour être éliminé auront un effet drainant sur ces circuits. Il est d’ailleurs conseillé de boire énormément lorsque l’on se soigne grâce à l’aromathérapie.

Les huiles essentielles sont composées d’une multitude de substances diverses et variées. Il est cependant important de noter que certaines HE contiennent parfois jusqu’à plus de 200 substances différentes (par exemple des alcools, des aldéhydes, des cétones, des éthers, des esters, des phénols, des terpènes…) C’est d’ailleurs grâce à ce panel de substances diverses que les huiles essentielles sont de redoutables antibiotiques, les microbes ne sont plus à la hauteur. Les HE sont en effet exactement l’inverse de nos médicaments habituels qui ne comportent qu’un seul principe actif (une seule molécule) et donc sont axés sur une seule cible, ne prenant pas la peine de regarder les dégâts causés ailleurs (ce que l’on appelle les effets secondaires). A l’inverse, les HE contiennent de nombreuses propriétés qui permettent d’entrer en contact avec notre système tout entier et toujours dans le but de lui apporter bien-être et équilibre. Autre différence, contrairement aux médicaments, les HE ne restent pas dans l’organisme, elles sont éliminées par l’urine, les selles, la sueur et l’expiration. Quelle que soit la façon de les utiliser, elles pénètrent dans notre organisme grâce à notre circulation sanguine. Cela leur permet d’atteindre chaque organe, chaque système, et bien entendu la région malade. Leur seul but est de nous soigner, d’apporter de l’harmonie à l’ensemble de notre corps, tant au point de vue physique que psychique.


Différents modes d’utilisation des huiles essentielles

Inhalation
Massage
Voie interne