Le côlon est le siège de vâta, et un organe essentiel pour le bien-être global du corps. Il fait partie des canaux de la nourritue et du prâna : avoir un côlon en mauvais état signifie que l’élimination et la digestion peuvent être affaiblies, entraînant une absorption de prâna réduite à partir de la nourriture.

De plus, des toxines peuvent être assimilées dans le corps, et vâta peut augmenter, ce qui éventuellement entraine un excès de vâta, qui se répand dans d’autres parties du corps.

La constipation chronique a tendance à être reliée à une augmentation de vâta, mais peut être due à l’augmentation des autres doshas. L’excès de chaleur de pitta peut provoquer des selles sèches. Le mouvement vers le bas de l’énergie vâta, qui est responsable de la défécation, peut être bloqué par trop de mucus dans les intestins (augmentation de kapha) ou par une accumulation d’aliments non digérés, ou ama.

Une alimentation non appropriée comprenant de mauvaises combinaisons alimentaires est la cause principale de la constipation chronique et des gaz. Le manque de sommeil, l’anxiété, et d’autres facteurs augmentant vâta peuvent également contribuer à la constipation et aux gaz. L’habitude de réprimer le besoin naturel d’éliminer les selles, ou l’usage excessif de laxatifs ou de lavements peut aussi être cause de constipation, car ils bouleversent l’intelligence naturelle qu’a le corps pour se réguler lui-même (homéostasie).

Le matin est la période vâta de la journée et le meilleur moment pour éliminer. Se lever tôt pour effectuer les besoins naturels de défécation avec une élimination complète et satisfaisante aide à conserver un côlon en bon état.
La défécation devrait naturellement intervenir 2 à 3 fois par jour, après chaque repas. Habituez votre côlon et allez aussi souvent que possible aux selles afin de le rééduquer, en adoptant une hygiène de vie et alimentaire aussi saines que possible.

Quelques postures pour vous aider à soulager une constipation

La position accroupie

Tenez-vous debout, les pieds écartés d’une largeur de hanches et les orteils tournés vers l’extérieur. Pliez les genoux et descendez lentement le corps, aussi bas que vous pouvez le faire sans gêne. Montez et descendez ainsi jusqu’à ce que vous puissiez vous accroupir confortablement.
A la fin, vous serez capable d’entourer vos genoux de vos bras et de les étreindre. Cette position peut demander un certain temps de pratique. Ne forcez pas cette position et si elle devient inconfortable, relâchez-la.
En un mot, voici LA position que nous devrions adopter naturellement pour la défécation. Se tenir accroupi sur la lunette des toilettes peut s’avérer périlleux, mais extrêmement efficace.

Position accroupie - Une position naturelle et idéale pour la défécation.

Position accroupie – Une position naturelle et idéale pour la défécation.

Genoux à la poitrine – Apanasana

Amener les genoux à la poitrine.
Allongé sur le sol, pliez votre genou droit. Tenez votre jambe juste au-dessous du genou, inspirez, gonflez le ventre et tirez-la vers l’abdomen à l’expiration en dégonflant le ventre. Relâchez la jambe et ramenez-la au sol. Répétez l’exercice avec l’autre jambe.

Allongé sur le sol, ramenez les deux genoux en même temps, lentement. Entourez vos jambes de vos bras, et étreignez-les. Tirez les vers l’abdomen à l’expiration. Détendez-vous et ramenez les jambes au sol. Essayez de faire cet exercice deux fois par jour.

assouplissement2

La posture de l’enfant – Balasana

Beaucoup de techniques du Hatha-yoga éliminent la constipation, comme ces postures où les cuisses sont plaquées contre le ventre comme dans la posture de l’Enfant sur le ventre Bālasāna (bala : force de vie, vigueur) ou posture du Fœtus Garbhâsana (garbha : sanctuaire, ventre, fœtus…)

La posture de l’enfant est idéale pour relacher les tensions et la région de l’abdomen. Vous pratiquerez la posture de l’Enfant Bālasāna si vous vous sentez fatigué ou après un exercice qui vous aura semblé difficile. Ses bienfaits :

  • Posture de détente, vous ressentirez tout de suite après son exécution une étonnante sensation de calme.
  • C’est une excellente préparation au sommeil.
  • Cette posture est également recommandée aux adolescents et aux personnes ayant le dos voûté.

posture de l'enfant

La torsion

La position en torsion  permet de comprimer le côlon de manière spécifique (de droite à gauche) et peut réellement faire une différence au niveau digestif. Les torsions détoxifiantes ont comme effet de stimuler le mouvement des toxines accumulées dans le corps et d’aider à les libérer. La torsion détend toute la région lombaire et c’est un excellent exercice pour soulager le mal de dos.

Allongez les jambes doucement tout en prenant une inspiration. Sur l’expiration, amenez les genoux vers la gauche au sol, en comprimant le côté droit du corps. Tournez la tête vers la droite pour bien étirer le cou. Gardez la posture pendant 5 à 10 respirations complètes. Sur l’inspiration ramenez les genoux au centre et répétez de l’autre côté.

assouplissement

Conseils pour soulager une constipation chronique

– Vérifiez votre alimentation, notamment les combinaisons inadéquates et l’excès d’aliments “vâtagéniques” (qui augmentent vâta). Cherchez les autres facteurs qui peuvent perturber vos doshas et pratiquez des changements en douceur dans votre mode de vie.

– Conditionnez votre côlon pour une élimination régulière. Au lever, allez aux toilettes, même si vous n’en avez pas envie Asseyez-vous ou accroupissez-vous (voir ci-dessus), tirez fermement sur vos sphincters, et détendez-vous. Répétez ce mouvement tois fois. Ne poussez pas ni ne forcez en essayant de déféquer.

– Buvez un verre d’eau chaude pour stimuler le réflexe gastro-intestinal.

– Prenez du triphala (voir ci-dessous) avant d’aller vous coucher.

– Pratiquez l’exercice de la position accroupie deux fois par jour minimum et si possible, utilisez cette position au lieu de vous asseoir au passage des selles, car elle favorise une complète élimination.

– Massez-vous l’abdomen avec ou sans huile. Si vous ne pouvez pas intégrer cela dans votre routine quotidienne, faites l’exercice au lit avant de vous lever. Répondez aux besoins naturels de vote côlon quand ils se manifestent.

Le Triphala

Le triphala est une composition ayurvédique de trois fruits ou herbes – amalaki (Embelica officinalis), bibhitaki (Terminalia belerica) et haritaki (Terminalia chebula).
La combinaison de ces trois plantes en fait un régulateur des trois doshas. Le triphala se présente généralement sous forme de poudre, mais de nombreuses personnes préfèrent les comprimés ou les gélules parce qu’elles n’en aiment pas le goût.

Le triphala a un effet laxatif, mais ne crée pas de dépendance et ne perturbe pas la flore intestinale saine. Il régule et régénère le côlon. Il normalise la digestion et le métabolisme et aide à expulser les gaz des intestins. Il facilite la perte de poids en participant à l’élimination des toxines et de la graisse des cellules. C’est une source de vitamine C.

Le triphala peut être pris quotidiennement comme tonique général et régulateur des intestins. Si vous en prenez pendant une longue période, faites une pause d’environ dix semaines. Bien qu’il ne crée pas de dépendance, le corps va s’y habituer à long terme, le rendant moins efficace. Il vaut mieux prendre le triphala le soir, au moins une heure et demie à deux heures après le repas, et environ une demi-heure avant le coucher. Dans tous les cas, ne mangez pas pendant une heure et demie après.

ATTENTION : ne prenez pas de triphala en cas de diarrhée ou de dysenterie, ni pendant la grossesse.