Qu’est-ce que le tantra ?

Le tantra, une voie de sagesse et de réalisation qui provient de l’Inde, est un moyen d’étendre le champ d’expansion de la conscience, de se libérer des illusions, de rejoindre et dépasser l’Ultime… L’Ultime est parfois représenté par l’Union de la Conscience (principe d’énergie masculine) et de la Puissance (principe d’énergie féminine). L’un ne peut fonctionner sans l’autre, ils sont complémentaires, et n’agissent, n’existent que dans l’Union. La Puissance, “la Shakti” (Energie du féminin) a la primauté sur la Conscience (Energie du masculin). Le tantrika cherche à unir à lui, à s’unir aux deux principes complémentaires, afin de tenter d’atteindre la plénitude.

Tantra rouge, noir ou blanc, de la main gauche, de la main droite, shivaïsme cachemirien ou vajrayana du bouddhisme tibétain, ou bien encore néo-tantra. Toutes approches sensiblement différentes et en même temps si proches par leurs principes sous-jacents…

Quelle est son origine ?

Le tantra est un espace intérieur, une divine liberté. Essentiellement de transmission orale (la parole est sacrée, et d’essence Divine), son enseignement aurait entre 4000 et 8000 ans. Il est évoqué dans les Védas, les textes sacrés de l’hindouisme, qui ont environ 4000 ans.

Les textes tantriques écrits dont on dispose, remontent pour la plupart aux 10 premiers siècles de l’ère chrétienne. Ils sont issus de la transmission orale qui les précède. Différentes traditions et écoles se rattachent à cet Enseignement. La plus connue est la tradition non-duelle shivaïte du Cachemire.
Au 8è siècle de notre ère, le grand maître hindouiste et tantrique Shankara recensait 108 textes pour le tantra. D’autres textes vinrent s’y rajouter au fil des siècles. Le plus ancien texte tantrique établi serait le Mahavidya Tantra; il daterait d’environ 400 avant J.C. Parmi les plus importants textes tantriques, est le “Vijnana Bhairava Tantra”, un texte de 163 strophes ou “sutras”. Il provient d’un enseignement plus étendu, dont on ne dispose plus que de fragments épars, appelé le “Rudrayamala Tantra”.

Le tantra ne “s’étudie pas par cœur”, ce n’est pas une voie d’érudition (elle serait dans ce cas sans issue, et surtout sans effet) , c’est une pratique du coeur, de la conscience, de l’intuition, de la vie. Le tantra se transmet essentiellement, d’humain à humain, par la voie du cœur.

“Le tantra a été le premier au monde à tenter d’élever le sexe au niveau spirituel”.

L’approche du tantra n’est ni répressive, ni permissive. L’expérience tantrique n’est possible que si vous êtes capable de méditer profondément.

Toute l’humanité souffre d’obsession sexuelle, qu’elle soit due au libertinage ou à la répression. Toute l’humanité s’intéresse au sexe vingt-quatre heures par jour… Le Tantra essaie de réparer ce que la société a fait. Le Tantra est médicinal. La société a réprimé le sexe; le Tantra se présente comme un remède pour vous aider à rétablir l’équilibre.

Mais alors le sexe tantrique n’est absolument pas du sexe, c’est de la méditation ?

La méditation doit s’appliquer à tous les domaines de votre vie. Quoi que vous fassiez, faites-le en méditant. Marcher en méditant, mangez en méditant, et si vous faites l’amour; faites l’amour en méditant.

Nous nous trouvons au centre du sexe, notre énergie se trouve au centre du sexe. À partir de cet endroit, il doit évoluer vers le haut, et bien au-delà. Si nous rejetons le centre-même, nous continuerons à nourrir l’illusion que nous évoluons, mais au fond nous n’évoluerons pas. Et nous aurons rejeté le seul endroit à partir duquel une évolution est possible. Le Tantra accepte donc le corps, accepte le sexe, accepte le tout. Et le Tantra dit : la sagesse accepte le tout et le transforme ; il n’y a que l’ignorance qui rejette.

“Si vous amenez la lumière de l’intelligence (au sens de conscience) dans votre sexualité, cette lumière va la transformer. Ce ne sera plus de la sexualité mais quelque chose totalement différent ; si différent que vous n’avez pas de mot pour cela. En Orient on utilise le mot “Tantra”. En Occident, il n’y a pas de mot. Quand le sexe et l’intelligence se rejoignent, quand ils sont liés l’un à l’autre, ils créent une énergie totalement nouvelle; cette énergie on l’appelle Tantra”. Osho


Bibliographie : pour aller plus loin…
(source : http://www.vadayatantra.net)


“Tantra”

Daniel Odier nous fait découvrir les rites du tantrisme shivaïte. Il témoigne de son initiation dans l’Himalaya, par sa devi Lalita qui lui revèle, épreuve après épreuve, que sexualité et mystique ne font qu’un. Un magnifique enseignement à ne pas rater ! Chez Pocket, 227 pages



“Tantra Yoga”

Daniel Odier commente le Tantra de référence : celui de la Connaissance Suprême. Il nous permet de pénétrer au cœur de la compréhension de la réalité absolue qui touche les racines les plus profondes de l’Etre. Il expose un yoga qui concerne les mondes des pensées, des sensations et des émotions pour exprimer le divin. A lire consciencieusement, à méditer et à pratiquer. Chez Albin Michel Spiritualités vivantes, 177 pages.



“Désir, passion et spiritualité”

Daniel Odier expose l’approche tantrique du corps, du désir, de la sensorialité et de la passion. La puissance de la femme y est largement développée. Il décrit à l’Occidental la voie tantrique qui permet l’émergence de la conscience. Un livre clair qui répond à nos questions. Chez Pocket, 232 pages



“L’incendie du coeur”

Daniel Odier commente le Spandakarika ou Chant du Frémissement qui constitue une philosophie et une pratique de méditation essentielle. Ce livre nous met en contact avec la réalité vibrante, source de toutes les formes de l’activité divine et humaine. Une pure merveille ! Chez Le Relié, 137 pages



“Le livre des secrets”

Bhagwan Shree Rajneesh, plus communément connu sous le nom d’Osho, fut l’un des premiers enseignants qui transmit l’esprit du Tantra au monde occidental. Très controversé de par sa liberté d’expression et son aptitude à la transgression, il nous laisse néanmoins une œuvre remarquable de finesse, de justesse et de beauté. Le livre des secrets constitue le commentaire très précis et pratique du Tantra de référence à savoir le Tantra de la Connaissance Suprême.

Un livre qui parle de l’amour et qui éclaire le véritable chercheur. Chez Albin Michel Spiritualités vivantes, 177 pages.



“Tantra, spiritualité et sexe”

Osho nous parle de sexualité non pas sur le plan technique mais nous expose comment transformer l’acte sexuel en expérience méditative, en acte sacré de façon à ressentir le sentiment de non-dualité avec l’existence. Un livre qui parle à tous les amoureux de l’existence. Editions Almasta, 132 pages.



“Tantra”

André Van Lysebeth présente un exposé très soigné des principes du Tantra, culte de la féminité.
Ce livre est recommandé à ceux qui souhaitent comprendre l’esprit du Tantra, il est accessible à tous les niveaux mais aurait mérité plus de concision.

Chez Flammarion



“Cosmic sex”

Caroline Aldred nous dévoile les enseignements amoureux du Tantra et du Tao qui permettent de goûter pleinement au plaisir sexuel.

Livre esthétique destiné aux débutants à feuilleter sans s’y attarder. Chez Evergreen, 153 pages.



“La voie du tantra”

Ajit Mookerejee et Madhu Kanna, après une présentation des principes généraux du Tantra, examinent les différentes facettes de l’art tantrique ainsi que l’astronomie, l’astrologie et la cosmogonie tantriques. Ils exposent, par ailleurs, de façon très précise, les différents aspects du rituel tantrique.

Ouvrage de référence pour qui souhaite pénétrer les arcanes du Tantra indien. Editions du Seuil, 200 pages



“La voie du tantra”

Ce splendide ouvrage est la version illustrée du livre précédent, enrichie d’une abondante iconographie.

Un joli cadeau à se faire ou à offrir aux découvreurs du Tantra. Editions du Seuil, 200 pages



“Joyau des tantra”

Jean Papin nous propose de revenir aux origines authentiques des enseignements sacrés des Tantra. Il y expose les principes des écoles spanda et trika et les met en relation avec les découvertes récentes de la science physique.
Ce livre est réservé aux initiés, il nous ouvre aux véritables principes créateurs de vie tels qu’ils étaient traités à l’origine. Chez Dervy, 280 pages.