Chères femmes,

Cette publication vous est particulièrement destinée, à l’heure où je colore mon agenda pour les prochains mois de la couleur rouge, celle du sang, des liens, de la force de vie et de l’amour.

Lorsque j’ai organisé mon premier cercle de femmes, j’ai été surprise de voir combien les femmes avaient besoin de se libérer d’un certain poids qui pesait sur leurs épaules, et de se confier à d’autres femmes en toute liberté et sans crainte du jugement. Ces femmes avaient soif de connaissances, de reliance, de lien à elles-mêmes et aux autres. C’est tout naturellement, au fil de ma pratique professionnelle, que j’ai eu à cœur de continuer sur cette voie, et de proposer des cercles thématiques afin d’offrir une diversité et une richesse de contenu.

Comme je vous l’ai annoncé sur Facebook et Instagram, j’ai à cœur de continuer ce que j’avais commencé à mettre en place en 2017 pour œuvrer en faveur des femmes, dans la transmission de sagesses féminines autour de cercles lunaires. Ainsi, plus concrètement, les rencontres que je vous propose tout au long de l’année seront à la fois virtuelles et concrètes puisque, une fois par mois, j’aurai le plaisir de vous préparer deux rendez vous.

– L’un autour des 13 mères originelles, inspiré de Jamie Sams, vous proposera de recevoir les enseignements d’une des 13 mères de clan, un pouvoir féminin que toute femme doit développer pour vivre sa mission de femme. Ce rendez-vous virtuel est sur réservation et participation libre et programmé sur une plate-forme de Web conférence. Infos et réservation : https://www.tandaime-bienetre.com/les-13-meres-originelles/ 

– En parallèle, dès le mois de novembre 2019, mon amie Amélie et moi nous vous proposerons un cercle de femmes à Fréjus (83) animé à chaque pleine lune. La réservation est obligatoire, le participation est fixe et bien entendu le nombre de participantes sera limité. Infos et réservation : https://www.tandaime-bienetre.com/moon-circle/

Au plaisir de vous accompagner.

Vanessa

 

“La difficulté pour les femmes actuelles est de repasser par ce mode féminin et intériorisé alors que la société les a poussées à devenir masculines et actives. Aucune oeuvre féminine ne semble pouvoir jaillir dans le tumulte et l’agitation. Les cercles féminins répondent à ce besoin de calme et d’intimité. Ils favorisent l’écoute intérieure et connectent directement les femmes à leur inspiration créatrice, ils les fécondent, les guident et les accompagnent tout en leur insufflant courage et originalité. La naissance à soi-même fait partie de ces réconciliations que les femmes arborent à l’extérieur souvent avec grand succès, tout en les partageant joyeusement avec leurs sœurs des cercles.” Monique Grande