fbpx
0
0,00
Mini Cart
  • Panier vide

    Aucun article dans le panier

L’Ayurvéda

AYUR – Vie et VEDA – la science, pourrait être traduit par “science ou connaissance de la vie”. L’Ayurvéda est une médecine préventive indienne qui agit par l’alimentation, le yoga,  le jeûne, la méditation, le traitement par les plantes et les massages. L’Ayurvéda est une médecine holistique, elle agit tant sur le plan physique que sur le plan mental qui ne peuvent être dissociés.

Dans l’Ayurvéda chaque personne est considérée comme ayant sa propre constitution naturelle et unique et la comparaison aux autres est considérée comme auto-destructrice. L’Ojas de l’individu ou béatitude intérieure, rayonne quand il est en bonne santé, heureux et en paix.

Prakriti et Vikriti

 

Connaître sa constitution est indispensable sur la voie de l’Ayurvéda. Car, contrairement aux croyances véhiculées par nos sociétés occidentales, les individus ne sont pas égaux dans leur façon de réagir aux événements, de se nourrir ou même de voir la vie. Nous connaissons tous dans notre entourage des gens qui grossissent en regardant un gâteau dans la vitrine d’une boulangerie alors que d’autres peuvent manger de tout en toutes quantités sans prendre le moindre gramme.

L’ayurvéda ou “science de la vie” est la médecine traditionnelle de l’Inde. Cette médecine qui remonte à plus de 5000 ans est la source de toutes les médecines naturelles. Elle dit que l’être humain est constitué d’un corps, d’un mental et d’une âme lesquels sont indissociables. L’homme tire sa conception des cinq éléments fondamentaux qui sont: l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre. Ces cinq éléments sont à la base de trois énergies subtiles appelées Vata, Pitta et Kapha. Chaque individu a une combinaison spécifique de ces énergies qui détermine sa constitution. L’objectif des traitements ayurvédiques est d’équilibrer Vata, Pitta et Kapha chez chaque individu.

Chacun d’entre nous possède une constitution qui lui est propre en termes de Vata, Pitta et Kapha. Chacun est une combinaison unique de ces trois principes ou doshas. Le dosha qui domine votre physiologie va influencer votre personnalité, votre apparence physique, le fonctionnement de votre esprit et jusqu’à votre manière de réagir. Vous pouvez avoir deux doshas à quasi-égalité qui prédominent dans votre physiologie, ce qui fait de vous un Vata-Pitta, un Pitta-Kapha ou un Vata-Kapha, voire les trois doshas à égalité, situation plus rare appelée samadosha.

Quelle que soit votre constitution, il est communément admis en Ayurvéda que vos doshas doivent rester en équilibre, c’est-à-dire dans les mêmes proportions qu’à votre naissance, pour que la santé soit préservée. Cette constitution de départ dans la vie est appelée prakriti. La constitution que vous avez aujourd’hui, et qui peut avoir dévié largement de votre prakriti, s’appelle vrikriti (déséquilibres).

 

Dosha Vata

vata_fall_winter

La personnalité Vata – le Vata pour simplifier – est dominée par l’air et l’éther. Le Vata est toujours en mouvement, au niveau du corps aussi bien qu’au niveau de l’esprit. Son apparence physique est fine comparée à celle du Pitta ou du Kapha. Le Vata aura tendance à avoir un corps fin et une ossature fine. Il aura souvent la peau et les cheveux secs. La sècheresse est le principal déséquilibre qui guette le Vata (peau sèche, cheveux secs, ongles cassants, articulations qui craquent, etc.). Le Kapha ressent le Vata comme un courant d’air. Il change de chemin en route, oubliant ce qu’il était venu chercher. Lorsque le Vata s’est trop dépensé dans ses mouvements, il perd sa focalisation et son efficacité. Son esprit est semblable à une cocotte en état de surchauffe. La personnalité Vata saisit vite les nouvelles idées, mais les oublie aussitôt ! Il peut se montrer très créatif. La pensée abstraite est son territoire de prédilection.

 

Dosha Pitta

pitta_summer

La personnalité Pitta – le Pitta – est dominée par le feu et l’eau. La température corporelle du Pitta est souvent élevée. Il est de taille, de poids et de corpulence moyenne. Il est physiquement fort et endurant. Il est bien proportionné. Il comprend rapidement les choses. Il s’énerve si les autres mettent plus de temps que lui à comprendre. Le feu de ce Dosha alimente l’impatience, la colère, la jalousie et l’irritabilité. Le Pitta peut avoir un esprit très critique et, dans ses mauvais jours, être difficile à vivre pour son entourage. Le côté tyrannique n’est jamais loin. Il aime tout contrôler. Le Pitta a les épaules assez solides pour mener à bien de grands projets. Il occupe souvent des postes à responsabilité. Il est doué en affaires, en amour et en politique. Il aime être sur le devant de la scène, avoir le pouvoir et être reconnu. Il peut abattre une grande quantité de travail. Mais un rien peut l’énerver. Canaliser son énergie en énergie positive est un vrai défi pour le Pitta. Il lui faut toujours un projet pour occuper et canaliser son trop plein d’énergie. Il repère facilement la personne qui en fait trop et se cache derrière de faux-semblants.

 

Dosha Kapha

kapha_lotus

La personnalité Kapha est dominée par l’eau et la terre. La solidité et la stabilité de la terre, associée à la fluidité de l’eau qui unifie tout, donne une certaine cohésion au Kapha. Sa stature est robuste. Sa digestion aura tendance à être lente. Le principal déséquilibre qui guette le Kapha est la lourdeur. Il fait preuve d’endurance et son corps est robuste. Il est de bonne volonté, mais son coté maternel lui fait rechercher avant tout le confort et la sécurité dans toutes ses initiatives. Le Kapha apprécie son entourage. Il a l’esprit de famille. Il prend la vie du bon côté, rien n’est jamais urgent… sauf manger. Le Kapha n’aime pas les ennuis, surtout ceux d’ordre émotionnel car il éprouve une certaine difficulté à extérioriser ses sentiments. Lorsqu’il ne peut gérer ses émotions et sentiments, il trouve refuge dans la nourriture ou dans la dépendance émotionnelle à des tiers. La nourriture représente pour lui la sécurité et le confort. Si le Kapha ressent des émotions négatives, cela peut l’entraîner vers la léthargie, voire la dépression. Le Kapha peut devenir également possessif. Bien équilibré, il peut être un bon manager grâce à son orientation naturelle axée sur le long terme.

Dans la sphère professionnelle, on peut dire que le Vata a une aptitude à formuler des idées, le Pitta à les concrétiser et le Kapha à en assurer le développement à long terme.

Cette description de la personnalité selon la constitution ayurvédique vous permet peut être déjà de savoir si vous avez une dominante Vata, Pitta ou Kapha dans votre constitution. Un médecin ayurvédique, vaidya en sanscrit, déterminerait votre constitution directement par la lecture du votre pouls. Le questionnaire ci-dessous peut aussi vous aider à déterminer votre constitution. Si vous obtenez 9 à la colonne Vata (vous avez coché neuf points vous concernant), 7 à la colonne Pitta et 3 à la colonne Kapha, vous êtes Vata Pitta. Si la note d’un dosha dépasse celle des autres de plus de deux points, votre constitution est dominée par ce dosha. Si les trois notes sont voisines, votre constitution est dite samadosha.

Pour connaître votre constitution, cochez les cases du tableau à télécharger ci-dessous.

Comment faire le test ? Cocher les cases correspondant à ce qui “vous parle” en terme de personnalité et caractéristiques vous concernant parmi les propositions. Le total par colonne vous permettra d’avoir un aperçu de votre dosha dominant. Vous pouvez cocher 1, 2 ou 3 colonnes par caractéristiques. Pour plus de précisions ou pour entreprendre une démarche selon les principes ayurvédiques, contactez votre praticien.

Les Gunas

 

De la même manière, l’esprit (ou mental) est sous l’influence de 3 qualités (gunas) appelées Sattva, Rajas et Tamas. Les 3 gunas sont Sattva, Rajas et Tamas. Ce sont les constitutions mentales, elles sont primordiales et doivent être analysées en complément de la constitution (doshas) pour une compréhension de l’être.

  • Sattva est atteint lorsque le mental est capable de voir les choses pour ce qu’elles sont, cette qualité est associée avec la clarté, la créativité, la vivacité, la pureté et la paix.
  • Rajas influence toutes les sortes de mouvements et activités. Lorsque Rajas est présent en excès il apporte agitation et hyper-activité, anxiété et confusion. Cette qualité est associée aux désirs, aux passions, à la colère: « je veux, je ne veux pas, je fais, etc… » (c’est l’expression du Moi et de celui qui pense agir)
  • Tamas est associé au repos et au sommeil. Présent en excès il conduit à l’inertie, la paresse, l’obscurité et généralement à tout ce qui à trait à l’ignorance (sensation d’être coincé, attachements, tout tourne autour de moi et de ce qui m’appartient, difficulté à lâcher prise).

L’état naturel du mental se trouve dans Sattva.

Afin de réinstaller cet état naturel du mental, les meilleurs “outils” sont le discernement (DHI : capacité de la personne à voir ce qui est bon ou mauvais), le courage (DHAIRYA : capacité de la personne à suivre ce qui est bon, éviter ce qui est mauvais et surmonter les difficultés par la force de la volonté), et connaissance du Soi (ATMADI VIJNANA: obtenir une connaissance correcte de l’âme ou Soi et des buts et quêtes de la vie humaine). L’idée centrale de l’Ayurveda est de ramener l’ensemble du système corps/mental dans son état d’équilibre naturel afin de produire santé, bonheur et clarté. Chacun peut alors vivre et réaliser ses activités en accord avec ses propres capacités et devoirs et se souvenir de sa véritable nature qui est le Soi.

 

 

Sushruta, auteur de l’un des textes fondateurs de la médecine ayurvédique et considéré comme l’un des pères de la chirurgie moderne, donne une définition de la santé selon l’Ayurveda: Samadosha, samagnisha, sama dathu mala kriyah, Prasanna atman indriya manah, swastah iti abidiyate. Cela se traduit par: “des doshas en équilibre, un feu digestif en équilibre, un bon fonctionnement des tissus et du système excrétoire, paix de l’âme, des sens et de l’esprit, cela est la définition de la santé”.

Afin de rééquilibrer les doshas perturbés et les 3 gunas (qualités) Sattva, Rajas et Tamas, la méditation et le Yoga sont des outils extrêmement puissants à notre libre disposition, en complément de ce que l’Ayurveda a à offrir en termes de thérapeutique. La pratique du Yoga et de la méditation aide à apaiser le mental en réduisant progressivement le flot de pensées, permettant le retour à l’état naturel de Sattva.

Dans cet état nous retrouvons contact avec notre véritable nature d’être spirituel. Le Yoga est une science soeur de l’Ayurveda. Sa pratique doit être comprise comme pleinement complémentaire à l’Ayurveda. La pratique du Pranayama (techniques de respiration) et des Asanas (postures) sont bénéfiques aussi bien au plan physique qu’au plan mental: cette pratique va induire une meilleur circulation des fluides et des énergies dans le système, et maintenir le mental concentré sur la respiration réduit petit à petit la force de l’incessant bavardage mental. La méditation est un processus qui dans un premier temps aide le mental à à retourner à son état naturel de paix: Sattva. Une fois que cette paix a été reconnectée, une pratique régulière de la méditation va permettre d’aller au-delà du mental et de la pensée logique pour atteindre un autre état qui ne peut être décrit et qui est en réalité notre vraie nature de pure conscience. (source : Ayurveda holistique)

Dhanvantari est un avatar de Vishnou dans la tradition hindoue.
Divinité de la médecine, il apparaît dans les Puranas comme le dieu de l’Ayurveda.