fbpx
0
0,00
Mini Cart
  • Panier vide

    Aucun article dans le panier

Le Karma

karma-memoires-familialesi

En sanskrit, cela signifie action, acte. A chaque action, il y a une réaction égale et opposée. Quand on pense, parle ou agit, on crée une force qui va réagir en conséquence. Ce retour de force peut être modifié, changé ou suspendu. En sommes, nous avons créé du karma dans notre passé, nous avons hérité d’un karma de nos ancêtres, mais nous créons aussi du karma à chacune de nos pensées ou actions dans notre vie actuelle, dans nos relations aux autres et à nous-même.

Identifier, puis nettoyer son karma va permettre de se libérer des blessures, des peurs, des blocages qui sont en lien avec d’autres vies et nos lignées masculines et féminines de l’arbre familial. On peut énumérer :  le féminin-masculin, les blessures de l’âme (abandon, rejet, trahison, injustice, humiliation), les peurs (de l’amour, de la mort, etc), les liens et relations (actes, vœux, engagement, sacrifices, pactes), les lieux de vie (propices ou non), la confiance et l’estime de soi.

Si la numérologie dresse l’inventaire de nos dettes karmiques de façon immuable, en revanche, nous avons tout pouvoir sur la façon dont nous allons vivre notre vie grâce à notre libre arbitre. C’est un immense pouvoir qui nous rend responsable de notre vie. Le libre arbitre nous engage dans notre manière de voir les choses et dans notre positionnement, en tant que victime ou acteur de notre vie.

Au fil de votre consultation, je vous propose d’identifier ce karma et vous donner des pistes pour apprendre à vous en libérer.

Les 12 lois du karma

1) LA GRANDE LOI

On récolte ce que l’on s’AIME!

Ceci est également connu comme étant la “loi de la cause à effet”. Tout ce que l’on émet dans l’Univers revient vers nous. Si ce que nous voulons est le bonheur, la paix, l’amour, l’amitié, alors nous devons ÊTRE heureux, paisible, affectueux, épanoui !

2) LA LOI DE LA CRÉATION

La vie ne se déroule pas simplement, elle a besoin de notre participation. Nous faisons un avec l’Univers, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Etre soi-même, s’entourer de ce que nous voulons avoir dans votre vie actuelle.

3) LA LOI DE L’HUMILITÉ

Ce que l’on refuse d’accepter, continuera de nous rattraper. Si ce que nous voyons est un ennemi, ou quelqu’un qui a un trait de caractère que nous considérons comme négatif, alors nous ne nous concentrons pas nous-même sur un niveau d’existence plus élevé.

4) LA LOI DE LA CROISSANCE

Nous sommes où nous voulons aller.  

Pour nous permettre de grandir d’esprit, nous devons accepter de changer, et non pas de changer les autres, les lieux ou les choses qui nous entourent. La seule chose que l’on nous donne dans la vie c’est NOUS-MÊME, et c’est le seul facteur sur lequel nous avons le contrôle. Nous changeons la personne que nous sommes dans notre cœur, notre vie suit le mouvement et change.

5) LA LOI DE LA RESPONSABILITÉ

Chaque fois que quelque chose de “négatif” se présente dans la vie, il y a quelque chose de “négatif” en soi. Nous sommes le miroir de ce qui nous entoure, c’est une vérité universelle. Nous devons prendre la responsabilité de ce qu’il y a dans notre vie.

6) LA LOI DE LA CONNEXION

Même si une chose que nous faisons semble sans conséquence, il est très important que tout soit fait comme tout ce qui est relié à l’Univers. Chaque étape mène à la prochaine étape, et ainsi de suite. La première et la dernière étape ont la même importance, elles ont toutes les deux été nécessaires pour accomplir la tâche. Le passé, le présent et le futur sont tous reliés.

7) LA LOI DE LA CONCENTRATION

Comme on ne peut penser à deux choses en même temps, lorsque nous nous concentrons sur des valeurs spirituelles, il nous est impossible pour nous de penser à l’avidité ou à la colère.

8) LA LOI DU DON ET DE L’HOSPITALITÉ

Si l’on croit que quelque chose est vrai, alors au cours de notre vie, nous serons amené à démontrer et expérimenter cette vérité. C’est là que nous mettons ce que nous PRÉTENDONS avoir appris, dans la PRATIQUE.

9) LA LOI DU ICI ET MAINTENANT

Regarder en arrière pour voir ce qui était, nous empêche d’être totalement dans le ICI ET MAINTENANT. Les vieilles pensées, les vieilles habitudes de comportement, les vieux rêves, nous empêchent d’en avoir de nouveaux.

10) LA LOI DU CHANGEMENT

L’histoire se répète jusqu’à ce que nous retenions les leçons dont nous avons besoin pour changer notre parcours.

11) LA LOI DE LA PATIENCE ET DE LA RÉCOMPENSE

Toutes les récompenses nécessitent un travail de départ. Les récompenses durables exigent un travail de patience et persistant. La vraie joie suit en faisant ce que nous sommes supposés faire, et en attendant que la récompense vienne d’elle-même.

12) LA LOI DE LA VALEUR ET DE L’INSPIRATION

Nous récupérons tous quelque chose, peu importe l’intention que nous y avons mis. La vraie valeur de quelque chose est une conséquence directe de l’énergie et de l’intention que l’on y met. Chaque contribution personnelle contribue également à l’ensemble. L’absence de contribution n’a aucun impact sur l’ensemble. Les contributions généreuses donnent vie, et inspirent.

ancetres-numerologie-karmai

Mémoires familiales

Le karma concerne notre propre histoire et les liens qui ont été créés au fil de nos incarnations. S’en libérer est important mais il faut également se libérer de l’héritage transgénérationnel de nos ancêtres.

Qu’est-ce qu’un lien karmique transgénérationnel ? J’ai fait le choix volontaire de rebaptiser celles-ci “mémoires familiales”, le terme “dette” ayant une portée symbolique trop lourde selon moi. De surcroît, le terme “karma” n’est pas une notion facilement compréhensible pour le pensée occidentale : la dette karmique est censée indiquer que dans des vies antérieures, nous avons eu certains comportements excessifs et en payons les conséquences dans notre vie présente. Il faut pour cela croire au concept de vie antérieure, ce qui ne convainc pas systématiquement tout le monde.

Le concept de mémoires familiales est plus facile d’accès : notre naissance n’est pas issue du néant. Nous sommes issus d’un père et d’une mère, qui ont leurs propres histoires, avec des joies et des blessures, tel un héritage émotionnel. Les scientifiques l’ont même prouvé en démontrant le caractère génétique de notre évolution. Les mémoires familiales, telles que nous les définissons, sont l’expression de comportements excessifs dans notre propre famille : cela peut venir des parents, des grands-parents, des arrière-grands-parents, etc. Il n’est ni nécessaire ni souhaitable de rechercher la personne concernée. Comme l’affirme Eckhart Tolle, fouiller dans son passé n’apporte rien. Comme le passé n’existe plus, consacrer une grande partie de son temps à des éléments révolus revient à ne pas exister vraiment. En bref, les mémoires transgénérationnelles sont tous les bagages et contrats d’Âme qu’on porte de nos ancêtres de façon inconsciente.

Ce qu’il convient d’identifier sont les éléments de blocage, puis il faut les accepter pour mieux s’en affranchir par la suite. Il s’agit en fait de valises qu’il faut apprendre à ne plus porter, car ce ne sont pas les nôtres ; elles appartiennent à nos ascendants. Face à nos mémoires familiales, nous avons trois façons possibles de réagir, selon notre sensibilité : soit nous décidons de reproduire le schéma familial ; soit nous agissons par réaction, en faisant l’excès inverse ; soit nous nous en servons comme une alerte pour éviter de le reproduire et rompre enfin la chaîne de cette mémoire pour nous en libérer, ainsi que nos descendants !