L’ayurveda est une médecine traditionnelle originaire de l’Inde également pratiquée dans d’autres parties du monde. L’āyurveda, ayurvéda ou encore médecine ayurvédique – en devanāgarī : आयुर्वॆद, la”science de la vie”, de āyus (vie) et veda (science, ou connaissance) puise ses sources dans le Véda, ensemble de textes sacrés de l’Inde antique. En l’occurrence, il s’agit d’une approche médicale holistique datant de la civilisation védique et toujours en vigueur aujourd’hui. En Inde, depuis novembre 2014, elle est promue par le ministère du Yoga fondé par le Premier ministre Narendra Modi. L’Ayurveda demeure une forme de médecine traditionnelle encore vivace en Asie du Sud et reconnue comme telle par l’Organisation mondiale de la santé. En Occident, il est considéré comme une médecine alternative. En savoir plus sur l’Ayurveda

L’Ayurveda offre une technique de massage traditionnel unique, pratiquée depuis des millénaires : c’est le massage abhyanga, aux multiples bienfaits. Souhaitable mais non obligatoire, un bilan ayurvédique (effectué par un praticien ou un vaidya) est idéal pour d’abord déterminer votre constitution (doshas). Un protocole de soin adéquat et personnalisé est établi, fondé sur la nutrition, la phytothérapie, les soins, l’hygiène corporelle, la méditation, la respiration, le yoga et bien d’autres thérapies dont le massage… en vue de rétablir et maintenir l’équilibre entre le corps et l’esprit. L’Ayurvéda est un système de santé universel, dont les règles de bien-être s’appliquent à tous, adulte, enfant ou personne âgée, quels que soient les habitudes de vie, la culture ou l’environnement quotidien, en vue d’établir des changements progressifs.

 

Origine et techniques du massage abhyanga

Le massage ayurvédique tel que pratiqué à Tand’Aime est un massage à l’huile originaire d’Inde du Sud préconisé dans l’entretien du bien-être. Ce massage enveloppant, tout en effleurages et mouvements amples sert à détendre et faire circuler l’énergie. Chacun peut le pratiquer de façon plus ou moins appuyée.

Le massage ayurvédique est un massage complet du corps, des pieds au cuir chevelu et jusqu’au bout des doigts, sur le dos puis le ventre. Chaque partie du corps est massée tour à tour, des mouvements de réunification globale du corps achèvent magnifiquement ce massage.
Ce massage fait appel à beaucoup d’effleurages mais aussi des essorages, différents pétrissages, des mobilisations articulaires et des étirements très doux. Il est facilité par des huiles chaudes adaptées à chaque personne selon sa prakruti (constitution de naissance) et sa vikruti (les déséquilibres éventuels des doshas au moment du massage). On compare souvent le massage ayurvédique à un massage “tonique” et pourtant… Le massage abhyanga n’est ni lent, ni rapide, ni doux, ni profond : il s’adapte à chacun; c’est là toute la différence entre un simple massage de “détente” et un massage ayurvédique. Nous sommes tous uniques, et c’est un élément fondamental de la médecine indienne : être à l’écoute de soi pour trouver son propre équilibre. Ainsi, un massage pourra être différent entre deux personnes même si elles vivent sous le même toit ou qu’elles ont un lien de parenté.

 

Crédit photo : Olivier Dilmi

 

Déroulement d’une séance de massage abhyanga    

Lors de la prise de rendez-vous, il est important de signaler tout problème de santé ou traitement en cours. En effet, le massage abhyanga ayant un impact physique et énergétique, il est déconseillé dans certaines situations de santé. Avant le massage, il est préférable d’être à jeun (3h après un repas) pour éviter de troubler la digestion et d’aller aux toilettes. Au début de la séance, un échange de quelques minutes permet d’établir un contact, exprimer vos attentes et faire le point sur votre état. Le massage se déroule sur une table de massage, allongé et en sous-vêtement qui ne craint pas l’huile. Généralement, des sous-vêtements de massage sont disponibles en cabine. La personne massée est recouverte par une serviette ou un paréo sur les parties du corps non massées (plus le massage avance et plus la température du corps descend, il est important de ne pas avoir froid). Pendant la durée du massage, pensez à mettre votre attention sur votre respiration pour favoriser la détente. N’hésitez pas à signaler tout inconfort afin d’adapter la densité et la force de pression du massage. Après la séance, il est conseillé de bien s’hydrater afin d’aider l’évacuation des toxines libérées par le massage. Prenez également le temps d’être à l’écoute de votre corps et de ressentir les bienfaits à la fois relaxants et tonifiants du massage. Une douche à l’eau chaude une à deux heures après permettra d’éliminer le surplus d’huile grâce à l’action de la chaleur par l’ouverture des pores de la peau.

 

Les bienfaits du massage abhyanga

Ses bienfaits sont nombreux : il procure bien-être et sérénité, soulage les tensions, la fatigue, améliore la vitalité (drainage), adoucit et assouplit la peau, assouplit les articulations.

– Il tonifie et relaxe vos tissus musculaires, nourrit votre peau et donne de belles courbes à votre corps
– Il augmente la chaleur de votre corps et améliore votre circulation sanguine et lymphatique
– Il augmente et libère le flux d’oxygène vers les tissus
– Il participe à l’élimination des déchets à l’extérieur de votre corps
– Il augmente votre résistance aux maladies en améliorant la réponse immunitaire
– Il donne à votre corps une sensation de légèreté et d’énergie
– Il améliore votre posture en assouplissant vos articulations
– Il assouplit votre colonne vertébrale, améliore la transmission de l’influx nerveux vers vos organes et l’ensemble de votre corps
– Il augmente votre vitalité et votre force
– Il corrige le flux d’énergie électromagnétique à travers votre corps
– Il augmente votre concentration et votre intelligence
– Il vous donne confiance en vous ainsi qu’une meilleure conscience de votre corps
– Il régénère et préserve les qualités de jeunesse

 

Contre-indications

– Grossesse (jamais avant le 4ème mois et pas avant la fin de l’allaitement).
– Troubles circulatoires et maladies vasculaires (phlébite, thrombose, varices, hémophilie, …)
– Troubles cardiaques et nerveux (artériosclérose, hypo ou hypertension, épilepsie…)
– Pathologies lourdes (cancer, tumeur, fibrome, sclérose en plaque)
– Diabète
– Dans la phase aigüe d’une maladie, en cas de fièvre ou d’état inflammatoire et/ou infectieux (sinusite, bronchite, fièvre, zona, eczéma, psoriasis, …) ou de crises (diarrhées, sciatique, lumbago, nausées, rhumatismes, arthrose…)
– Entorses, déchirures musculaires ou ligamentaires, ecchymoses
– Maladies auto immunes ou maladies véhiculées par le sang
– Plaies ou cicatrices récentes, moins de 6 mois après une intervention chirurgicale (pour éviter de perturber le travail d’auto-réparation)
– Maux ou maladie des os et du squelette (fracture, ostéoporose, hernie discale)
– Allergies éventuelles aux huiles utilisées

Namasté नमस्कार