Voici une technique de respiration que je transmets très souvent en consultations ou en ateliers : la respiration alternée.

La respiration alternée, aussi appelée Nadi Shodhana est un pranayama très puissant et équilibrant. Il est facile à exécuter et n’a pas trop de contre-indication contrairement à d’autres exercices de respiration.

Nadi = voie, circuit, réseau, Shodhana = purification, Pranayama = Prana: énergie + Ayama: la maîtrise, technique.

 

Ses principaux bénéfices :
– un bon équilibrant des hémisphères droit et gauche du cerveau.
– permet de s’intégrer et de s’enraciner.
– purifie les Nadi (Ida et Pingala) de manière douce.
– aide à créer une harmonie sur le plan physique, mental et émotionnel.
– aide à soigner les maux de tête, les migraines et d’autres symptômes reliés au stress.

 

Quand pratiquer nadi shodhana ?
Aussi souvent que possible ! Idéalement, le matin au réveil, avant de pratiquer son yoga, et le soir avant de s’endormir… ou quand le besoin se fait ressentir (maux de tête, surmenage, fatigue, stress…)

 

Comment pratiquer Nadi shodhana ?
Pratiquez un nettoyage de votre nez, dans l’idéal Jala Neti.
Placez vos doigts, si main droite, pouce droit à proximité de la narine droite, index et majeur posés sur le 3ème œil entre les sourcils, l’annulaire à proximité de la narine gauche.
Prenez une profonde inspiration et une profonde expiration en laissant les 2 narines libres.
Bouchez la narine droite, inspirez par la narine gauche puis marquer une brève rétention du souffle.
Bouchez ensuite la narine gauche, expirez par la narine droite puis marquez une seconde rétention du souffle.
Inspirez par la narine droite, retenir le souffle puis bouchez la narine droite et expirez par la gauche.
Faire une nouvelle rétention du souffle si un autre cycle suit.
Finissez votre cycle par une expire à gauche. Ceci représente un cycle complet. Il doit être réalisé plusieurs fois durant plusieurs minutes.

 

Quelles sont les précautions à prendre ?
Conservez une respiration sans effort, lente et profonde afin d’avoir une pratique confortable.
Aérez au préalable votre pièce de pratique et assurez-vous d’avoir une température agréable.
Si vous avez un rhume, une sinusite ou en crise allergique, il est préférable de ne pas pratiquer cette respiration.

 

Pour vous aider, j’ai publié une vidéo sur ce pranayama sur la chaîne YouTube (ci-dessous). C’est une de mes premières (!), elle date de 2018, mais la technique, elle, est intemporelle !
(lien direct : https://youtu.be/aRLWFG4glms)

 

Bonne pratique à toutes et tous.
Namasté.
Vanessa