On le nomme “le joyau de l’Ayurveda”. De “shiro” qui signifie “tête” et “dhara” qui signifie “flux, écoulement”, le shirodhara est un traitement spécifique de panchakarma (purification). Il consiste en un écoulement régulier d’une préparation liquide dans des mouvements spécifiques sur le front et la zone du 3e œil.
C’est une pratique très subtile, excellente pour retrouver le calme du mental, une bonne qualité de sommeil, un équilibre intérieur. Ce soin équilibre le système nerveux et libère des tensions.

Il se pratique sur une table, le corps recouvert, seule la tête est exposée pour recevoir le soin. Un temps de relaxation, de respiration et d’immersion ouvre la séance. Puis le shirodhara est appliqué. Généralement, on le pratique après un massage du corps ou au moins du haut du corps pour une mise en condition. Il permet d’infuser la détente dans tout le corps pour préparer à ce soin très profond.

 

Ksheerdhara, shirodhara au lait infusé de plantes médicinales

 

Qui peut recevoir un shirodhara ?

Il est particulièrement recommandé pour traiter le stress, le cas de burn out, d’hypertension, les migraines, l’anxiété, l’insomnie, l’épuisement mental, un dérèglement hormonal, fortifier le corps et l’esprit après une maladie dans le cadre d’une convalescence, favoriser le rajeunissement de la peau, stimuler le 3e oeil , accroître ses perceptions, son intuition, et tous les désordres liés à vata dosha.

Avant de recevoir shirodhara, informez-vous auprès d’un spécialiste pour savoir si ce soin vous correspond. Si ce n’est pas le cas, les effets du shirodhara que l’on connaît ne seraient pas attendus.

 

Différents types de Shirodhara

Il existe différents types de traitements Shirodhara, en fonction de l’état de santé du receveur, ainsi que du traitement qu’il recherche.

  • Kashaya dhara : on utilise une décoction d’herbes médicinales; le type d’huile et d’herbes est choisi en fonction de l’état du receveur.
  • Thailadhara : on utilise une huile médicinée aux plantes (taila) comme l’huile de Brahmi.
  • Ksheerdhara : de Kshira, Kṣīra ou ksheera qui signifie “lait”. On utilise du lait infusé avec des plantes comme le bois de santal, le camphre, les racines de vetiver. La température du lait est maintenue tiède au début du processus, puis maintenue à température ambiante au fur et à mesure qu’elle se poursuit.
  • Takradhara : c’est un type de shirodhara avec le buttermilk infusé aux herbes (takra), fabriqué en mélangeant des quantités égales d’une décoction d’herbes et de babeurre. Il est versé à partir d’une hauteur spécifique, en continu et rythmiquement, permettant au takra de traverser le cuir chevelu.

​En cas de doute et de traitement médical en cours, demandez l’avis de votre généraliste ou spécialiste.