En ce début du mois d’octobre, je vous invite à découvrir la 10e mère originelle de mon programme créatif autour des lunaisons inspiré par mon amie Florence (@lappeldutarot). Une fois par mois, un mala en pierres semi-précieuses est créé en lien avec une mère originelle dont on doit la source à Jamie Sams avec son livre « Les 13 mères originelles » dans lequel elle nous apporte une puissante méthode de connexion aux lunaisons dans notre vie quotidienne. En effet, chaque mère reflète un enseignement particulier, lié à un cycle de la lune, aidant les femmes à s’accomplir dans ses dons et ses talents personnels.

 Je vous invite donc à découvrir la 10ème mère originelle, la Tisseuse

La mère de la 10ème lune (octobre) : la Tisseuse

Celle qui Tisse la Toile, la Tisseuse, représente le principe créatif à l’intérieur de toute chose. Son cycle lunaire tombe au mois d’Octobre. Il est en relation avec la couleur rose. Son cycle de Vérité est de Travailler avec la Vérité. Elle nous apprend comment utiliser nos mains pour créer la beauté et la vérité sous des formes tangibles. Le rose est la couleur de la créativité. La Tisseuse nous enseigne à utiliser l’art et le savoir-faire pour donner forme à nos idées et nos rêves dans le monde physique. Par l’utilisation de nos mains, nous montrons notre bonne volonté à être au service de Tous Ceux à qui nous sommes Reliés. La Tisseuse protège la Force Créatrice qui réside en toute chose. Elle nous aide à exprimer notre créativité d’une manière positive et à y investir l’énergie dont nous disposons. Cette Mère de Clan veille aussi sur la Force de Vie: elle nous apprend à créer notre santé, à extérioriser nos rêves, à développer et à nous servir de nos dons, et à avoir accès à notre potentiel spirituel.

Tenue par les fils d’araignée de la vie, suspendue entre Ciel et Terre,
À tisser la toile, à rêver le rêve, je voltigerai à travers les deux mondes.
Inspirée par toi, Mère, je crée la substance des rêves,
Autorisant l’artiste en moi à façonner ma vie avec ma propre estime.
Je pétris la glaise des expériences pour en faire un Bol de Médecine sacré
Qui recueille l’essence du vivant dont le chant s’élève au tréfonds de mon âme.
Mère, tes secrets de création m’ont appris quand détruire
Les chaînes qui m’attachaient et réprimaient l’expression de ma joie.
Tu m’as enseigné à accoucher pour mettre au monde mes visions intérieurs,
En les libérant comme des flèches d’argent qui vont attiser le feu de la Création.

La Mère de Clan de la Dixième Lune est la Mère des principes de Création et de Destruction: elle nous montre le moment où il faut abolir ce qui nous limite et créer du neuf. Parce qu’elle est la Gardienne de l’instinct de Survie, elle nous signale aussi quand prendre soin de nos créations. Lorsque notre survie physique, émotionnelle, mentale ou spirituelle est en danger, la Tisseuse nous indique comment faire appel à notre force vitale pour dépasser la stagnation et trouver à grandir au-delà. Elle est une artiste, une créatrice et la muse qui nous fait signe et nous inspire pour créer de la beauté-la beauté qui se trouve dans le désir de notre coeur. En réalisant quelque chose de concret et en donnant toute la beauté possible à notre création, nous comprenons que la substance de nos rêves peut se matérialiser, que nos visions peuvent prendre forme.

Tout au long des étapes nécessaires pour donner vie à nos rêves, la Tisseuse nous révèle comment utiliser la force vitale qui se trouve dans les quatre éléments: air, terre, eau et feu. Nous apprenons à incorporer ces éléments à notre propre force créatrice qui est le don reçu du Grand Mystère. Cette étincelle créatrice est appelée l’Eternelle Flamme de l’Amour, elle vit au coeur de notre Essence Spirituelle. Lorsque le désir de créer est en place, nous devenons capables de prendre la décision d’Etre. Nous donnons alors forme à notre Essence Spirituelle ou Orenda, en exprimant ce que nous sommes.

La Tisseuse, comme la Grand-Mère Araignée qui a tissé la toile de l’univers, nous apprend comment tisser la toile de nos expériences. Elle nous montre comment chacun des cercles que nous créons grandit jusqu’à toucher les cercles de toutes les autres formes de vie. Les toiles que nous tissons peuvent nous emprisonner si nous ne les créons pas dans la vérité. Cette Mère de Clan nous demande de travailler avec et pour la vérité, de façon à manifester le rêve d’un monde que toutes les formes de vie puissent partager. Une toile créée dans l’avidité finira par emprisonner et dévorer celui-là même qui l’a tissée parce que ses fils sont trop serrés pour qu’il soit possible de donner, recevoir et partager. Une toile trop lâche, tissée sans soin, manquera du savoir-faire indispensable pour qu’elle soit résistante et puisse durer. Tissée dans la peur, une toile attirera les leçons qui lui correspondent pour dépasser cette peur. Une toile tissée dans l’amour créatif et le désir de partager l’abondance recueillie par ses fils d’argent durera jusqu’à l’accomplissement du rêve.

Quand nous avons besoin de savoir comment faire pour que notre rêve devienne réalité, c’est vers cette Mère de Clan que nous nous tournons. Elle nous indique comment nous engager dans les actes nécessaires pour stimuler notre créativité et suivre son mouvement. Mettre au monde nos rêves s’accomplit toujours par le désir de créer, avec la décision de créer et l’engagement dans les actes nécessaires. en utilisant le courant de la force de vie afin de donner naissance au rêve dans le monde tangible.” Jamie Sams

Le Mala de la mère de la 10ème lune

Il est composé de : jaspe rouge, pierre de lune orangée, agate crazy lace, quartz rose et bois de santal

Vous pouvez le découvrir sur la boutique en ligne :