Le cycle féminin féminin est régit par 4 phases que l’on nomment le cycle de la Vierge/Jeune fille, le cycle de la Mère, le cycle de l’Enchanteresse et le cycle de la Sorcière/Vieille femme. Ces cycles qui démarrent au premier jour des règles expliquent la danse émotionnelle et corporelle qui parfois nous submerge, prend le dessus sur nos émotions et les différents signes corporels. Dans cet article, je vous propose de revoir chacun de ces cycles et des petites astuces bien-être pour les traverser de manière sereine. Je remercie Florence Elsner (Blog : lamagiedeflo.simplesite.com – Instagram : @lappeldutarot) qui a participé à sa rédaction.

 

Le cycle de la sorcière/vieille femme

Phase menstruelle / Phase contemplative, introspective
Du 1er au 6e jour environ

Cette phase peut débuter avec les règles ou légèrement avant et s’achever à peu près au moment où cesse l’écoulement sanguin. Période de retrait, de repli sur soi, à l’écoute du moi intérieur et du corps, la phase Sorcière est une période charnière qui restaure l’équilibre entre l’expression intérieure des facultés intuitives et celle de l’intellect. Les énergies créatrices n’ont plus un caractère inspiré, mais plutôt visionnaire par la faculté qu’elles confèrent de percevoir l’invisible trame des choses et d’en approfondir sa connaissance. Période de calme et de gestation qui précède l’ irruption dans le monde, baignée par la lumière blanche du croissant de lune ascendante. Elle marque la transition entre la fin d’un cycle et le début de l’autre.  Votre corps dispose d’une moindre énergie physique, a besoin en général d’un sommeil accru et peut ressentir une lourdeur due au gonflement mammaire et abdominal. Le monde terre-à-terre prend moins d’importance, les petites préoccupations quotidiennes vous agacent, vous avez tendance à les mettre de côté. De plus, la nécessité du repli sur soi correspond au besoin d’apprendre au contact de vos plans de conscience intérieurs. Ainsi la vie relationnelle et le dialogue peuvent-ils vous paraître inutiles. Les mécanismes psychologiques se ralentissent aussi et peuvent même s’interrompre totalement lorsqu’un certain stade est atteint dans la méditation ou la rêverie extatique. Cependant, les émotions remontent aisément à la surface, et l’extrême sensibilité de l’empathie peut rendre insupportable le monde terre-à-rerre. Par ailleurs, l’énergie sexuelle libérée au cours de cette phase peut atteindre une profondeur dans le vécu inconnue pendant le reste du cycle, aussi pouvez-vous éprouver le besoin d’exprimer et de voir exprimé par votre partenaire de profonds sentiments amoureux et romanesques. Les rapports sexuels peuvent être le langage exprimant l’amour ardent, quasi spirituel qui unit deux personnes.

  • Déesses associées : Déméter chez les grecs, Kali chez les hindous, Kuan Yin chez les chinois.
  • Arbre associé : Arbre de la compassion, le hêtre nous accueille avec beaucoup de douceur. Il nous aide à nous sentir à notre juste place et nous transmet son calme et sa sérénité.
  • Plantes associées : Huiles essentielles d’Estragon, basilic, camomille; encens benjoin dragonfly pour l’introspection, et encens.

Le cycle de la vierge/jeune fille

Phase pré-ovulatoire / Phase dynamique
Du 7e au 13e jour environ

Elle débute dès la cessation des règles ou lors des derniers écoulements sanguins. Vos composantes énergétiques internes et votre subconscient se manifestent au grand jour. C’est le moment de saisir les enseignements et les concepts issus de l’obscurité caractérisant la phase de la vieille femme afin de leur permettre de s’exprimer au quotidien. La femme Vierge a l’occasion de régénérer son existence. Le temps de l’affliction éprouvée dans le cycle antérieur est révolu, elle a “transformé l’essai” avec son moi intérieur par l’intermédiaire de la menstruation en bénéficiant ainsi d’une vigueur et d’une confiance renouvelées. C’est une renaissance de l’énergie et de l’enthousiasme. la menstruation passée, le corps est plus mince, plus alerte et plus souple, on pourrait dire plus “jeune” ; par ailleurs, les énergies destructrices et la lenteur extatique se sont muées en dynamisme concentré sur de nouveaux objectifs. La joie de vivre s’exprime par la fraîcheur du corps retrouvée au commencement d’un nouveau cycle et par l’influence réciproque de ce corps avec le monde alentour. Il prend de l’importance, en tant que langage de la vie, de même que son énergie et sa résistance physique sont plus grandes, tout en exigeant moins de sommeil. Vous reprenez confiance en lui et en vos aptitudes. Au moment des règles, la plupart d’entre vous intériorisent profondément leurs émotions et leur sexualité. Mais pendant la phase Vierge, vous vous liez facilement, êtes pleines de fantaisie amoureuse et devenez coquettes. Votre sexualité a l’éclat et la fraîcheur d’une jeune fille. La confiance en votre corps ajoute, à la manière de vous comporter, une sensualité juvénile accompagnée d’amour et d’agrément dans les rapports sexuels. La phase Jeune fille est une période de dynamisme autant psychique que physique. Votre psychisme se renforce et votre pensée devient à la fois claire et analytique. Vous développez votre esprit d’organisation, mais aussi votre aptitude à voir les choses en détail afin d’établir des priorités, à faire de nouveaux projets et garder l’enthousiasme nécessaire pour les mettre à exécution en dépit des aléas. Vous devenez aussi plus indépendante et avez moins besoin du soutien, du réconfort et de l’encouragement d’autrui, de même que votre motivation intérieure vous pousse à réaliser contre vents et marées ce en quoi vous croyez. La phase Vierge correspond à l’aspect actif de votre nature ; ce que vous ressentez profondément ou intuitivement devient donc le fondement d’une action menée avec détermination. Vos énergies créatrices se manifestent par des poussées soudaines de brillante inspiration qui, alliée à des facultés accrues de concentration et d’attention aux détails, vous permettent d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. La phase Vierge favorise également la communication et les contacts humains, vous incitant à rencontrer du monde, à sortir, à circuler, à vous amuser ! Elle est marquée par un changement permanent, accompagné d’un rayonnement et d’un courant énergétique annonçant la phase Mère.

  • Déesses associées : les déesses de Terre ayant un rapport avec la nature : Korê chez les grecs, qui n’est autre que le nom que portait Perséphone avant son enlèvement par Hadès. Elle symbolise la jeunesse, l’insouciance, la pureté. Artémis, Diane (romains) associées aux jeunes filles, à l’indépendance et aux lieux sauvages, Aphrodite, Chalchiuhtlicue : déesse de l’eau chez les Aztèques au Mexique (les commencements, la jeunesse et la beauté), Ganga, déesse du fleuve Gange en Inde, associée à l’élément eau et la purification.
  • Arbre associé : L’aubépine est un symbole de pureté. Ses baies rouges et ses épines symbolisent un cœur qui saigne. C’est un arbre lié à l’affectif, un arbre apaisant, consolateur qui soigne le cœur, les palpitations, que l’on peut aussi associer aux symptômes des 1ers signes amoureux. Le chèvrefeuille peut être associé en tant que symbole d’initiation et de quête de lumière. Il peut symboliser les commencements. En poussant il tisse avec les autres arbres des liens qui peuvent faire penser à des liens d’amitiés et des liens amoureux.
  • Plantes associées : patchouli et ravintsara, le citron purifiant et son parfum dynamisant.

Le cycle de la mère

Phase expressive
Du 14e au 20e jour

C’est une période pendant laquelle vous faites présent de vous-même, de votre amour et de vos compétences, mais c’est aussi le moment de reconnaître le lien qui vous unit à la terre. La phase Mère est marquée par la force et l’énergie, mais à l’inverse de ce qui se passe au cours de la phase Vierge, l’expression de cette énergie prend un caractère désintéressé, plus rayonnant que dynamique. Elle survient à un moment charnière réalisant l’équilibre entre l’expression extériorisée de l’énergie et celle, intériorisée, de l’amour et de la sollicitude. Elle procure un sentiment de satisfaction et d’achèvement fondé sur un amour et une harmonie profonds. Elle débute à peu près au moment de l’ovulation apportant une confiance en soi infaillible et la valeur personnelle vous permettant de proposer soutien, encouragement, force et aide à autrui. Elle correspond à une focalisation de votre énergie vers l’extérieur, vers les autres et non vers vous-même. Cette phase amène aussi une forte pulsion sexuelle portant un amour profond à votre partenaire. Les rapports sexuels vous apportent la joie dans le don total de vous-même à l’autre en donnant du plaisir. Cette attention et cet amour ouvrent votre conscience à un niveau plus profond, vous procurant une impression d’éternité. A ce moment là, la communauté, la sollicitude active et le désir d’aider autrui peuvent prendre une grande importance. La force nécessaire à son accomplissement est pondérée par la conscience spirituelle de participer aux merveilleux naturel et divin. Comme la sexualité, les énergies créatrices sont également très fortes et les rêves peuvent être extrêmement animés et peuplés d’images thématiques répétitives.

  • Déesses associées : Isis, déesse mère égyptienne, patronne des épouse aimantes et des mères, déesse de la fertilité et de la magie sexuelle. Frigg déesse scandinave de la fertilité et épouse d’Odin. Elle est une déesse de la famille, du foyer, de la passion et de la magie sexuelle. Dana, déesse mère irlandaise associée à la fertilité, l’abondance et au réconfort. Marie, mère protectrice et qui par sa formation essénienne-égyptienne pratiquait aussi la magie sexuelle. Elles sont toutes les 4 des icônes protectrices. Gayatri, mère des dieux hindous, Parvati, symbole de mère et épouse aimante, sœur de Vishnou et épouse de Shiva.
  • Arbre associé : Chez les druides, la mère-sureau ou fée du sureau serait une présence féminine, gardienne du sureau et de la Mère-Terre.
  • Plantes associées : le jasmin, la rose pour le coté femme-mère. Un mélange peut être envisagé comme l’huile d’argan et la rose musquée avec du gingembre pour le coté femme-sexuelle, l’ylang-ylang comme aphrodisiaque naturel.

Le cycle de l’enchanteresse

Phase pré-menstruelle / Phase de créativité
Du 21e au 28e jour

Cette phase évoque les énergies qui émergent lorsqu’un œuf a été libéré, mais non fécondé. A ce moment, vous commencez à vivre sur le versant interne de votre être. Vous prenez conscience des mystères fondamentaux de la nature et votre pulsion sexuelle se renforce, mais vous vous rendez également compte de la magie et du pouvoir que vous détenez, tout comme de l’effet qu’il produit sur l’homme. Ces énergies sont parfois dévorantes mais, lorsqu’elles sont libérées, s’expriment par une créativité formidable et débordante. A l’approche de la phase Sorcière, vous vous montrez intolérante à l’égard des banalités de l’existence, tandis que dans le même temps, votre intuition et vos facultés oniriques s’accroissent. Bien qu’une nécessité croissante de sommeil se manifeste, l’agitation et l’hyperactivité mentale sont souvent trop grandes pour amener une détente. Cette dernière reflète l’énergie créatrice et peut se révéler destructrice à moins qu’elle n’ait la possibilité de s’exprimer positivement. Certaines d’entre vous constatent que leur aptitude à faire face aux difficultés et aux contraintes de l’existence diminuent, en particulier vers la fin de cette phase. D’autres remarquent que leur pulsion sexuelle s’intensifie et contrairement à celle de la phase Vierge, empreinte de fantaisie amoureuse et de sociabilité, elle s’exprime à un niveau plus primitif, faisant ressortir une sensualité incroyable. Elles y puisent une assurance qui leur donne le pouvoir d’exciter et de séduire. Cette phase s’accompagne d’un besoin croissant de conscience de votre monde intérieur afin d’entrer en interaction avec lui et d’en apprendre davantage. Vous pouvez aussi vous découvrir plus d’intérêt pour les matières d’ordre ésotérique, spirituel ou psychologique.

  • Déesses associées : Athéna chez les grecs (sagesse, guerre, artisanat et protection), Brigid chez les celtes, Irlande (guérison, forge, fertilité et poésie), Seshat chez les égyptiens (écriture, architecture, astronomie et mathématiques), Lakshmi chez les hindouistes, déesse de l’abondance, la beauté et la prospérité.
  • Arbre associé : Méditer sous un Aulne, arbre d’eau et de feu vous aidera à exprimer votre sensibilité et vous invitera à la création artistique.
  • Plantes associées : La plante qu’il vous faut pour libérer vos émotions et lutter contre l’angoisse : La lavande. Le parfum de la lavande vous permettra d’ouvrir votre capacité à communiquer. Elle diminue le stress qui vous oppresse. Elle libère vos pensées et sentiments. Brûlée comme encens elle aide à la purification, à l’apaisement. En tisane, on l’utilise contre la nervosité et les troubles légers du sommeil. L’huile essentielle de lavande agit sur le système nerveux comme un sédatif. Attention l’HE peut être neurotoxique à outrance. La plante qu’il vous faut pour stimuler votre créativité : La menthe poivrée : Elle vous aidera à vous dépasser et vous gardera éveillée. Elle activera vos méninges tout en favorisant la recherche d’idées. Une feuille de menthe poivrée en tisane favorisera de plus un bien être digestif.

Demandez conseil à votre médecin en cas de doute. Ne pas utiliser chez la femme allaitante. L’aromathérapie et la phytothérapie, en tant que thérapies douces, ne se substituent pas à un avis ou un traitement médical dits “traditionnels”.


Pour répondre aux besoins de chaque femme suivant ses phases de cycle, j’ai imaginé 4 malas composés de pierres naturelles.

Le mala Phase de la Sorcière évoque une énergie intuitive, introspective, d’écoute de son corps, de ralentissement, de lâcher prise. Il réunit 4 pierres : grenat, pyrite, larvikite et turquoise africaine.

Le mala Phase de la Vierge évoque une énergie de renouvellement, de purification, de légèreté, de fraîcheur et d’épanouissement. Il réunit 3 pierres : cristal de roche, agate mousse, aigue marine.

Le mala Phase de la Mère évoque une énergie rassurante, réchauffante, maternelle, créatrice, sexuelle et d’accomplissement. Il réunit 4 pierres : pierre de lune orangée, quartz fumé, quartz rose, grenat.

Le mala Phase de l’Enchanteresse évoque une énergie d’expression, d’expansion, de créativité, de libération des émotions et de dépassement des peurs et de l’anxiété. Il réunit 4 pierres : améthyste, citrine, apatite, quartz rutile.

Sources :

http://lesangdesfemmes.over-blog.com
Le grand livre des correspondances, Alliance Magique Editions
Les arbres sacrés des Druides, Rustica Editions