Le Tarot de l’Ange Liberté

Le Tarot de l’Ange Liberté

Aujourd’hui j’ai envie de vous présenter un Tarot que j’aime beaucoup, le Tarot de l’Ange Liberté, de Myrrha et Samuel Djian-Gutenberg.

Inspirée par le poème de Victor Hugo L’Ange Liberté, Myrrha a peint ces 23 lames d’un Tarot qu’elle a logiquement appelé Le Tarot de l’Ange Liberté.
Ce Tarot est bien plus qu’un jeu de tarot habituel. Outre l’apport de ce grand visionnaire qu’était Victor Hugo, il est aussi la création d’une grande artiste d’une part, et l’expression du vécu profond et réel de cette artiste. Elle touche ainsi à notre humanité commune et, comme tout vrai artiste, elle permet à ceux qui sont touchés par son oeuvre de trouver leur propre chemin vers leur réalité essentielle. C’est en tenant compte de ces différents critères que Samuel Djian-Gutenberg a écrit les textes qui accompagnent les lames peintes par Myrrha.

Chaque texte renvoie à une situation de vie qu’illustre la ou les lames qui ont été tirées. Il se propose d’aider le lecteur à se situer dans une perspective d’ouverture qui lui permettra d’apporter une réponse « juste » à la situation à laquelle il est confronté. Au-delà des problèmes personnels et légitimes que cette situation révèle, le Tarot en donnera toujours le sens profond en termes d’accord avec les grandes lois qui gouvernent l’univers. Ainsi le lecteur pourra-t-il apporter la meilleure réponse à sa vie et vivre celle-ci dans une perspective d’élévation – donc de réalisation et d’accomplissement au plus haut niveau de lui-même.

Évocation du poème de Victor Hugo, oeuvre d’art, expression d’un cheminement intérieur, clarification du but de vie, le Tarot de l’Ange Liberté s’offre à la réflexion, à la contemplation, à la méditation et prépare à agir de la manière la plus juste possible.

Je suis admirative du travail que Myrrha, l’artiste peintre, a fourni pour nous offrir un jeu de Tarot aussi magnifique, fidèle aux subtilités du Tarot de Marseille dont elle s’est inspirée. L’originalité réside dans le fait que Myrrha a choisi non pas 22 cartes comme on s’y attendrait dans un jeu de lames majeures, mais 23. Les cartes sont assez grandes par contre, donc si vous n’aimez pas les grands formats, ce jeu n’est pas pour vous !

« Ainsi, l’Homme Libre auquel nous faisons référence est l’Homme qui a su se libérer, à travers les différentes étapes et les différentes épreuves de la vie, des contraintes intérieures qui le limitent dans la réalisation de lui-même. Ces contraintes sont celles du moi existentiel, pris dans ses passions, ses pulsions, ses instincts, ses désirs, qui l’attachent à la possessivité sous toutes ses formes, qui l’entraînent dans le chaos, le conflit, la haine, la soif de pouvoir, le besoin de dominer. On pourrait croire que ces attributs s’appliquent à l’homme « primaire », mais même l’homme policé, cultivé, raffiné, plein d’idéal et de nobles intentions quant au devenir de l’Humanité, n’est pas pour autant un homme libre. Il peut même croire qu’il l’est effectivement, mais ce n’est pas le cas comme l’explique la lame 21- du Tarot de l’Ange Liberté, L’Homme Enchaîné. C’est la raison pour laquelle vous trouverez 23 lames majeures dans ce Tarot, alors que les Tarots en comportent habituellement 22. Quand Myrrha a peint le Tarot, arrivée à cette étape de son processus de guérison, cet Arcane s’est imposé à elle avant qu’elle ne puisse, bien longtemps après, peindre la lame 21+, L’Homme Libéré, et, après un long temps encore, finalement L’Ange Liberté lui-même, qui affranchi des limitations imposées par l’être existentiel, peut puiser dans les ressources infinies de son être essentiel pour s’accomplir dans le Monde. Samuel Djian-Gutenberg

Le Tarot de l’Ange Liberté est édité depuis 2005 aux Editions Michel Jonasz.
Visiter le site de Myrrha
Visiter le site de Samuel Djian-Gutenberg 

Ecrire un commentaire

Auteur

Vanessa Bianchi