L’Ayurveda considère que la personne est un microcosme de l’Univers, composé des cinq éléments, l’éther, l’air, le feu, l’eau et la terre. Ces cinq éléments se combinent dans le corps humain pour former les trois forces fondamentales ou les doshas, forces vitales principales du corps (ou humeurs biologiques) qui sont au nombre de trois :

  • Vata : air et éther, énergie du mouvement
  • Pitta : feu et eau, énergie de la transformation
  • Kapha : terre et eau, énergie de la cohésion

 

Parmi d’autres influences, les facteurs externes tels que le climat et les saisons ont un impact considérable sur l’équilibre des doshas. En comprenant le rapport direct entre l’élément prédominant dans la nature et l’équilibre des doshas dans notre corps, nous pouvons mieux suivre le rythme naturel des cycles de mère Nature. Si nous portons plus d’attention aux réactions de notre corps, nous pouvons identifier ses signes et ainsi nous pouvons passer à travers les changements de saisons plus équilibrés.

La fin de l’été est la période qui marque le début de la saison Vata, quand ce dernier devient prédominant et peut devenir excessif. Si vous prenez le temps d’observer, peut-être vous allez remarquer plus de sécheresse de la peau ou des pieds, une gorge plus sèche le matin, plus de gaz ou de ballonnements, plus de constipation, un sommeil moins profond, plus d’inquiétude et de changement d’humeur. Rester en vibration avec mère Nature demande des changements saisonniers dans notre style de vie ; dès que le temps se refroidit, Vata augmente dans la nature et donc dans notre corps.

La période de transition entre deux saisons est très importante pour notre santé, c’est le moment idéal pour nous préparer pour la saison suivante. Certaines modifications peuvent nous aider à éviter des perturbations Vata importantes. Par exemple, au cours de la saison froide, il est préférable de manger chaud/humide le matin plutôt que des céréales sèches au lait froid ou de pain grillé ; il est préférable de prendre une tasse de tisane chaude et épicée plutôt qu’une bière froide à la fin de la journée. De même, il faut éviter les salades froides, l’eau fraîche, des boissons aux glaçons, la crème glacée.
L’idée principale pour la période d’automne- début de l’hiver est de vous maintenir “chauds, hydratés et enracinés”.

 

Quelques conseils pour se préparer pour la saison d’automne

 

  • Consommez des fruits sucrés comme les bananes, les abricots, la papaye, les pêches, l’ananas et les raisins. Les fruits sont excellents en purées au cours de cette saison, préparés avec du sucre naturel et avec des épices telles que le gingembre, cardamome, cannelle. Cuisinez les légumes vapeur ou sautés — les courgettes, les asperges, les betteraves, les haricots verts, patates douces préparées avec de l’huile ou de ghee sont excellentes.
  • Toutes les noix sont bonnes pour nous donner de la force, mais les manger avec modération surtout si vous êtes d’une constitution Pitta ou Kapha. Parmi les grains, les meilleurs sont le riz basmati, le blé (sauf si vous avez de l’intolérance au gluten), les avoines, le quinoa et l’amarante. Utilisez pour votre nourriture des épices légères telles que le cumin, la coriandre, le gingembre, le curcuma, la basilique.
  • Si vous avez déjà tendance à la constipation, Triphala est une très bonne synergie pour la régularité des selles. Le Chyawanprash est excellent pour tonifier l’organisme pour le période de l’hiver. C’est un tonique à base de plantes avec de multiples avantages pour la santé, préparé selon une ancienne formule ayurvédique. Il est utilisé pour augmenter le niveau d’énergie, fortifier le système immunitaire et tonifier l’organisme. Les autres ingrédients de cette recette traditionnelle comprennent ashwaganda, pippali, cardamome, noix de muscade et la cannelle dans une base de beurre clarifié et du miel. Cette “confiture” est bonne pour tous, indépendamment de l’âge et de sexe et crée une synergie harmonieuse dans le corps pour un meilleur métabolisme.
  • Pour les massages, l’huile Mahanarayan est la meilleure. Pendant les procédures ayurvédiques : l’Abhyanga (le massage corporel) combiné avec le Shirodhara (le fil d’huile continuel sur le front) ainsi que le Basti (le nettoyage du colon) sont d’excellentes façons de réduire la sècheresse du Vata.
  • Pendant cette période, l’esprit est aussi affecté par la saison Vata. Vous allez probablement vous trouver plus anxieux, plus inquiets, plus stressés et avec moins d’enthousiasme. Surtout pendant la période de transition, il est mieux de ne pas prendre trop de décisions importantes ni de faire trop de plans d’avenir.
  • Il est aussi important de préparer le corps et prendre 3-5 jours de diète pour éliminer les toxines du corps avant que le temps froid commence.
  • Décidez chaque matin de vous ouvrir à ce qui se présente à vous pendant la journée et de vous concentrer sur une tâche à la fois :

 

Pour libérer la puissance de l’esprit, concentrez-vous sur une seule tâche à la fois. Quand votre attention est dirigée vers une seule activité, des cadeaux extraordinaires apparaîtront dans votre vie.” R. Sharma

 

  • Pour réduire la sécheresse de la peau et en général des tissus internes, deux ou trois fois par semaine, massez votre corps avec de l’huile de sésame (ajoutez 2-3 gouttes d’huile essentielle de votre choix) ; si vous avez une tendance à l’anxiété, appliquez aussi de l’huile de sésame sur la tête (2 c. à soupe d’huile de sésame chaude) – idéalement l’application d’huile pourrait se faire à tous les jours avant le bain ou la douche.
  • Pour favoriser une bonne digestion et pour nettoyer le tube digestif, commencez la journée avec une tasse d’eau chaude. Pour les personnes Vata, la capacité de digestion, Agni, est très variable – cette habitude peut favoriser une constance du feu digestif.
  • Prenez plus des bains que des douches et restez dans l’eau chaude pendant plus long temps.
  • N’oubliez pas de jeûner. Une journée de liquides par semaine peut éviter beaucoup de maladies.
  • Pour favoriser l’élimination et pour tenir le colon propre, utilisez le Triphala (6-8 capsules ou une c à thé de poudre triphala avec une tasse d’eau tiède le soir, environs 1 h après le dîner. Le fonctionnement du colon est directement relié à la formation des os et des articulations.
  • Éviter les aliments secs, légers et froids tels que les petits gâteaux, les gâteaux de riz, la crème glacée, les aliments et les boissons froides ou aux glaçons, la “junk-food”, l’excès d’alcool.
  • Mettez l’accent sur une alimentation chaude, avec des légumes sautés, ou cuits à la vapeur, et, si vous n’êtes pas un végétarien, avec des fruits de mer, de la dinde et du poulet. Prenez des produits laitiers avec modération. Évitez les boissons froides ; les tisanes et les boissons chaudes sont un excellent choix. Si votre digestion est faible, une tasse d’eau chaude après les repas vous aidera à réduire les gaz, le ballonnement et permettra une digestion plus rapide.
  • Buvez beaucoup d’eau chaude (tiède) et tisanes.
  • Introduisez le gingembre dans votre alimentation.
  • Le lassi (1 part de yaourt nature + 1 part eau + épices) est aussi un élément clé pendant la période Vata.
  • Levez-vous tôt le matin et faites régulièrement de l’exercice, même si ce n’est que pour 5 minutes ; (ex : 6 salutations au soleil le matin ou 6 salutations à la lune le soir)
  • Concentrez votre pratique des asanas sur les positions qui visent à réduire le Vata, c’est-à-dire les flexions en avant avec une pression sur l’abdomen et celles qui augmentent la puissance digestive (vatayanasana, bhujanghasana, dhanurasana, varjasana, la position de l’enfant, etc.)
  • Méditez durant la matinée ou le soir avant de vous endormir pendant au moins 10 minutes sur la flamme divine en vous et consacrez votre journée et ses activités à la divinité.
  • Chaque matin, nettoyez la langue avec une gratte langue ou avec une cuillère, car cela permet d’augmenter le feu digestif et aussi de réduire les toxines (Ama) dans le corps.

 

 

Recette de tisane anti-vata

– 4 tasses d’eau
– 1 c. à thé de graines de fenouil
– 1 c. à thé de graines de coriandre
– 1 c. à thé de cardamome

Faire bouillir l’eau dans une casserole. Ajouter les graines de fenouil un peu écrasées, les graines de coriandre et la cardamome. Faire bouillir pendant 2 minutes de plus. Vous pouvez ajouter soit du sirop d’érable, de salvia ou du miel pour sucrer. Servir chaud.

Source : Suzanna Panassian. Ayurvéda en France – www.ayurveda-france.org