En sanskrit, karma signifie “action, acte”. A chaque action, il y a une réaction égale et opposée. Quand on pense, parle ou agit, on crée une force qui va réagir en conséquence. Ce retour de force peut être modifié, changé ou suspendu. En somme, nous avons créé du karma dans notre passé, nous avons hérité d’un karma de nos ancêtres, mais nous créons aussi du karma à chacune de nos pensées ou actions dans notre vie actuelle, dans nos relations aux autres et à nous-même.

Identifier, puis nettoyer son karma va permettre de se libérer des blessures, des peurs, des blocages qui sont en lien avec d’autres vies et nos lignées masculines et féminines de l’arbre familial. On peut énumérer : le féminin-masculin, les blessures de l’âme (abandon, rejet, trahison, injustice, humiliation), les peurs (de l’amour, de la mort, etc), les liens et relations (actes, vœux, engagement, sacrifices, pactes), les lieux de vie (propices ou non), la confiance et l’estime de soi.

Si la numérologie dresse l’inventaire de notre karma de façon immuable, en revanche, nous avons tout pouvoir sur la façon dont nous allons vivre notre vie grâce à notre libre arbitre. C’est un immense pouvoir qui nous rend responsable de notre vie. Le libre arbitre nous engage dans notre manière de voir les choses et dans notre positionnement, en tant que victime ou acteur de notre vie.

 

Le karma concerne notre propre histoire et les liens qui ont été créés au fil de nos incarnations. S’en libérer est important mais il faut également se libérer de l’héritage transgénérationnel de nos ancêtres.

Qu’est-ce qu’un lien karmique transgénérationnel ? Je préfère le terme “mémoires familiales” à “dette”, ce dernier ayant une portée symbolique trop lourde selon moi. De surcroît, le terme “karma” n’est pas une notion facilement compréhensible pour le pensée occidentale : la dette karmique est censée indiquer que dans des vies antérieures, nous avons eu certains comportements excessifs et en payons les conséquences dans notre vie présente. Il faut pour cela croire au concept de vie antérieure, ce qui ne convainc pas systématiquement tout le monde.

Le concept de mémoires familiales est plus facile d’accès : notre naissance n’est pas issue du néant. Nous sommes issus d’un père et d’une mère, qui ont leurs propres histoires, avec des joies et des blessures, tel un héritage émotionnel. Les scientifiques l’ont même prouvé en démontrant le caractère génétique de notre évolution. Les mémoires familiales, telles que nous les définissons, sont l’expression de comportements excessifs ou passifs dans notre propre famille : cela peut venir des parents, des grands-parents, des arrière-grands-parents, etc. Il n’est ni nécessaire ni souhaitable de rechercher la personne concernée. Comme l’affirme Eckhart Tolle, “fouiller dans son passé n’apporte rien”. Comme le passé n’existe plus, consacrer une grande partie de son temps à des éléments révolus revient à ne pas exister vraiment. En bref, les mémoires transgénérationnelles sont tous les bagages et contrats d’âme qu’on porte de nos ancêtres de façon inconsciente. La transmission s’opère souvent inconsciemment telle un acte de “loyauté” envers nos ancêtres, en reproduisant des schémas souvent lourds de conséquences.

Ce qu’il convient d’identifier sont les éléments de blocage, puis il faut les accepter pour mieux s’en affranchir par la suite. Il s’agit en fait de valises qu’il faut apprendre à ne plus porter, car ce ne sont pas les nôtres ; elles appartiennent à nos ascendants. Face à nos mémoires familiales, nous avons trois façons possibles de réagir, selon notre sensibilité : soit nous décidons de reproduire le schéma familial ; soit nous agissons par réaction, en faisant l’excès inverse ; soit nous nous en servons comme une alerte pour éviter de le reproduire et rompre enfin la chaîne de cette mémoire pour nous en libérer, ainsi que nos descendants.

Différentes mémoires karmiques

Il existe différentes mémoires karmiques identifiables grâce au thème de numérologie. Vous pouvez être concerné par une ou plusieurs d’entre elles. Elles font l’objet de vidéos spécifiques que je vous invite à visualiser sur la chaîne YouTube pour en prendre connaissance. Voir les vidéos

Comment s’affranchir de votre karma ?

Prendre conscience du karma est déjà un grand pas. A votre rythme, identifiez comment celui-ci impacte votre quotidien et faites-vous accompagner pour vous libérer des schémas et des comportements que vous avez pu programmer, souvent depuis l’enfance. Un profond et réel travail sur soi demande du temps et beaucoup d’amour, engagez-vous dans un chemin de développement personnel et/ou spirituel.

 

LIBERATION DU CLAN FAMILIAL : MODELE DE LETTRE

 

Voici un modèle de lettre que vous pouvez écrire, tel un rituel. Quand vous aurez fini votre lettre, lisez-la à voix haute pour harmoniser ce qui doit l’être, puis brûlez-la dans un pot en terre que vous aurez préalablement tapissé d’une feuille d’aluminium. Quand les cendres sont éteintes, vous pouvez soit les enterrer au pied d’un arbre (symbolique de l’arbre familial), soit les jeter dans un cours d’eau (symbolique de purification).

 

Moi … (écrivez vos prénoms et nom de naissance), par cet acte manuscrit, je rédige aujourd’hui cette lettre de libération du clan familial comme un cadeau que j’offre à ma famille, à tout le transgénérationnel auquel j’appartiens. Avec l’aide de l’Amour et de la présence de Dieu, de la Source de l’Univers, de l’Esprit Saint, je bénis ma famille et je les pardonne. Je libère ma famille et je me libère d’elle.

Je me libère et je libère mes arrières grands parents, mes grands parents, mes parents, mes oncles et tantes, mes cousins, ma fratrie, mes enfants (même si je n’en ai pas aujourd’hui), les amis et les ennemis de la famille, toutes les personnes autour de moi et toutes les personnes avec lesquelles j’ai pu rentrer en contact, de tous les programmes inconscients qui m’ont été transmis par héritage.

Je les libère et je me libère, de toutes offenses que ma famille aurait pu émettre vis à vis d’une autre famille, et je demande pardon à tous, au nom de celui ou celle qui aurait offensé la famille concernée.

Par cette lettre de libération du clan familial, je me libère et je libère toute ma famille et toutes mes connaissances, de toutes les mémoires de pertes financières, tous les conflits hérités, les assassinats, toutes les gâchis, morts subites et violentes, attouchements, adultères, enfants non désirés, fausse couches, enfants morts nés, enfants non reconnus, enfants abandonnés, incestes, abandons, cruautés, les coups donnés et reçus, les violences physiques, les violences émotionnelles, les infidélités, les tromperies, les trahisons, les mal chance en amour, les malédictions, les déracinements, les désamour, les travaux forcés, les exils forcés, l’esclavage, les guerres, les secrets non révélés, les mémoires douloureuses, la tristesse et le chagrin, et tout ce qui représente une honte, ou une limitation, un enfermement.

Aujourd’hui je me libère et je libère toute ma famille et les personnes que je connais, de tout ce qui affecté les membres de ma famille et des autres familles, pour que ces mémoires ne soient plus transmise par moi même mais libérées, pour que cette transmission générationnelle soit arrêtée sur à cet instant. Et que les générations futures soient vierges de toutes ces mémoires erronées.

(Puis ajoutez plus en détail ce qui vous concerne particulièrement) :

Je me libère et libère mon père (prénom et nom), de ses … (ex : maltraitance, alcoolisme, infidélité, tromperies, mensonges etc…)

Je me libère et libère ma mère, (prénom et nom), de … (ex :son caractère de femme soumise, non dits, qui ne prend pas sa place, mensonges, …)

Aujourd’hui, par cette démarche de libération du clan familial, je coupe tous les liens avec ces mémoires et je me libère de toutes les charges et de tous les attachements qui s’y réfèrent.

Pour moi et pour toutes les personnes, toutes les âmes impliquées.

Je remercie Dieu, la Source de tout ce qui EST, l’Esprit Saint et l’Univers.

Aujourd’hui, je sais que je suis libre, et je reste LIBRE. Car CELA EST.

Merci, Merci, Merci ! 

 

LES 12 LOIS DU KARMA

 

1) LA GRANDE LOI

On récolte ce que l’on s’AIME!

Ceci est également connu comme étant la “loi de la cause à effet”. Tout ce que l’on émet dans l’Univers revient vers nous. Si ce que nous voulons est le bonheur, la paix, l’amour, l’amitié, alors nous devons ÊTRE heureux, paisible, affectueux, épanoui !

2) LA LOI DE LA CRÉATION

La vie ne se déroule pas simplement, elle a besoin de notre participation. Nous faisons un avec l’Univers, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Etre soi-même, s’entourer de ce que nous voulons avoir dans votre vie actuelle.

3) LA LOI DE L’HUMILITÉ

Ce que l’on refuse d’accepter, continuera de nous rattraper. Si ce que nous voyons est un ennemi, ou quelqu’un qui a un trait de caractère que nous considérons comme négatif, alors nous ne nous concentrons pas nous-même sur un niveau d’existence plus élevé.

4) LA LOI DE LA CROISSANCE

Nous sommes où nous voulons aller.  

Pour nous permettre de grandir d’esprit, nous devons accepter de changer, et non pas de changer les autres, les lieux ou les choses qui nous entourent. La seule chose que l’on nous donne dans la vie c’est NOUS-MÊME, et c’est le seul facteur sur lequel nous avons le contrôle. Nous changeons la personne que nous sommes dans notre cœur, notre vie suit le mouvement et change.

5) LA LOI DE LA RESPONSABILITÉ

Chaque fois que quelque chose de “négatif” se présente dans la vie, il y a quelque chose de “négatif” en soi. Nous sommes le miroir de ce qui nous entoure, c’est une vérité universelle. Nous devons prendre la responsabilité de ce qu’il y a dans notre vie.

6) LA LOI DE LA CONNEXION

Même si une chose que nous faisons semble sans conséquence, il est très important que tout soit fait comme tout ce qui est relié à l’Univers. Chaque étape mène à la prochaine étape, et ainsi de suite. La première et la dernière étape ont la même importance, elles ont toutes les deux été nécessaires pour accomplir la tâche. Le passé, le présent et le futur sont tous reliés.

7) LA LOI DE LA CONCENTRATION

Comme on ne peut penser à deux choses en même temps, lorsque nous nous concentrons sur des valeurs spirituelles, il nous est impossible pour nous de penser à l’avidité ou à la colère.

8) LA LOI DU DON ET DE L’HOSPITALITÉ

Si l’on croit que quelque chose est vrai, alors au cours de notre vie, nous serons amené à démontrer et expérimenter cette vérité. C’est là que nous mettons ce que nous PRÉTENDONS avoir appris, dans la PRATIQUE.

9) LA LOI DU ICI ET MAINTENANT

Regarder en arrière pour voir ce qui était, nous empêche d’être totalement dans le ICI ET MAINTENANT. Les vieilles pensées, les vieilles habitudes de comportement, les vieux rêves, nous empêchent d’en avoir de nouveaux.

10) LA LOI DU CHANGEMENT

L’histoire se répète jusqu’à ce que nous retenions les leçons dont nous avons besoin pour changer notre parcours.

11) LA LOI DE LA PATIENCE ET DE LA RÉCOMPENSE

Toutes les récompenses nécessitent un travail de départ. Les récompenses durables exigent un travail de patience et persistant. La vraie joie suit en faisant ce que nous sommes supposés faire, et en attendant que la récompense vienne d’elle-même.

12) LA LOI DE LA VALEUR ET DE L’INSPIRATION

Nous récupérons tous quelque chose, peu importe l’intention que nous y avons mis. La vraie valeur de quelque chose est une conséquence directe de l’énergie et de l’intention que l’on y met. Chaque contribution personnelle contribue également à l’ensemble. L’absence de contribution n’a aucun impact sur l’ensemble. Les contributions généreuses donnent vie, et inspirent.