Lithothérapie : harmoniser l’énergie et les chakras par les pierres

La lithothérapie utilise les pierres et minéraux pour réguler les déséquilibres au niveau émotionnel, énergétique et physique. Ce terme vient du grec lithos, qui signifie « pierre », et de therapeia, « soin ». Étymologiquement, la lithothérapie permet donc de soigner par les pierres en s’inscrivant dans le cadre des médecines douces et complémentaires à la médecine traditionnelle. Utilisée depuis des millénaires, la lithothérapie tend à se démocratiser de plus en plus, répondant à un besoin grandissant de l’homme de se tourner davantage vers la nature et de « revenir aux sources ».
Bien avant l’apparition de la médecine moderne, les pierres étaient utilisées pour leurs vertus médicinales dans les premières civilisations. Chez les Aztèques et les Mayas, les pierres étaient considérées comme des représentations de pouvoirs divins qu’on matérialisait sous forme de bijoux, de statues et divers objets de rituels ou de pratiques quotidiennes. Dans l’Égypte antique, on faisait usage des poudres de pierres comme soins de guérison pour le corps et l’esprit. Leur nature, leur couleur, leur origine étaient appréciées autant dans le culte religieux que dans la sphère symbolique ou médicinale. Les différentes codifications et classifications
que l’on connaît aujourd’hui résultent de nombreuses recherches et savoirs transmis entre les différentes civilisations, certaines – comme les Romains – ayant peu utilisé la lithothérapie, d’autres lui attribuant une grande importance – comme les Indiens, avec la mise en lumière sur les chakras. En Europe, il faudra attendre le xxe siècle pour que l’utilisation des cristaux devienne une pratique à part entière classée sous le nom de lithothérapie.

Selon la tradition indienne, les principaux chakras sont les 7 centres énergétiques situés dans le corps éthérique, l’un des corps subtils des êtres vivants. Ils sont invisibles, car ils font partie d’une structure énergétique – que l’on peut néanmoins rattacher à l’anatomie. Ils sont des passerelles qui captent, émettent et transmettent les énergies pour un échange entre le monde extérieur et les différents corps physiques et subtils du corps humain. L’énergie précédant la forme, toute manifestation physique prend sa source dans un déséquilibre énergétique. Un système énergétique équilibré encourage une plénitude psychique, physique, émotionnelle et spirituelle. À défaut, un chakra déséquilibré signifie que l’énergie est bloquée à un certain endroit du corps pouvant affecter un organe ou une fonction vitale.

Chakra est un mot sanskrit et signifie « roue » ou « disque » (prononcer « tchakra » en sanskrit). Cette roue, que l’on peut notamment voir tourner audessus du doigt du dieu Vishnou, symbolise le Cosmos et l’Univers. Le système des chakras illustre comment l’homme fait partie d’un tout et que ce tout fait partie de lui. Nous sommes énergie, nous naissons énergie et nous retournerons à l’énergie.
On trouve les 7 chakras majeurs entre la base de la colonne vertébrale et le sommet du crâne, en passant par l’abdomen et le thorax. Chaque chakra se situe des deux côtés du corps, à l’avant et l’arrière, traversant sa structure tridimensionnelle. Un chakra ouvert permet à l’énergie de circuler librement, tandis qu’un chakra déséquilibré se présenterait tel un lotus aux pétales refermés. Dans la tradition, chaque chakra est d’ailleurs représenté par un lotus comportant un nombre plus ou moins important de pétales. Il existe également des chakras secondaires, que l’on retrouve par exemple dans la paume des mains. Les connaître permet d’agir sur eux de manière consciente et de conserver un équilibre.

 

 

Comme la vie est un mouvement constant, nos chakras sont eux aussi soumis à des fluctuations, cet équilibre est par conséquent menacé. En comprenant leur système et leurs particularités, nous sommes encouragés à accepter le changement comme faisant partie de la vie, autrement dit que les énergies circulent et fluctuent en permanence. Tout ce que nous sommes invités à faire, c’est de le permettre.
Inconditionnelle de l’art de vivre ayurvédique et proche de la nature, j’ai à coeur de m’inspirer de cette médecine ancestrale qui accorde à la lithothérapie une place de choix. Sa dimension holistique nous rappelle que nous sommes tous nés avec une constitution unique qu’il convient de garder en équilibre tout au long de notre vie par une approche physique, mentale, énergétique et spirituelle. Par conséquent, nous réagissons différemment aux énergies que nous renvoient les pierres. Il est donc important d’apprendre à s’écouter, et à favoriser le lâcher-prise pour recevoir les messages des pierres.
Il est possible de reconnaître l’énergie des chakras et d’influencer leur état par les couleurs et les pierres grâce au fait que chacune d’elles dispose de son propre champ d’action. Nous pouvons ainsi explorer comment nous réagissons au contact de certaines d’entre elles, en positif ou en négatif. Ceci nécessite bien sûr d’être à l’écoute de ses ressentis et de prendre le temps d’explorer tous les signaux visibles ou invisibles pouvant se manifester par une approche respectueuse de notre rythme et de nos capacités.

 

 

Les pierres du 1er chakra
Le chakra racine, Muladhara et l’énergie de la terre : « Je suis »

 

Le 1er chakra se trouve à la base de la colonne vertébrale, au niveau du sacrum.
Il est responsable de la force physique et de la vitalité du corps dans son ensemble. Il nous ancre à la Terre et nous relie à l’énergie de vie, ce qui procure un sentiment de sécurité dans l’instant présent. Un chakra racine équilibré fait que l’on est en harmonie dans sa vie et à l’aise dans son environnement. Comme un arbre peut tenir droit grâce à ses racines profondément ancrées dans le sol qui soutiennent sa croissance, ce lien à la Terre nous porte sur une fréquence qui nous ancre dans notre propre existence physique, dans l’élément terre, « l’élémentaire », notre base fondamentale. Peu d’entre nous sont réellement basés, car nous sommes continuellement absorbés par notre mental et nos pensées, nos exigences, nos conditionnements, nos croyances et notre vision étriquée du monde extérieur. Cela se traduit bien souvent par des actions rapides, la sensation de ne pas être « dans son corps », des vertiges, un manque d’entrain, une fatigue latente. Nous ne sommes pas centrés dans notre corps physique et notre chakra racine a besoin d’énergie.
Être ancré, c’est être connecté à la Terre. C’est retrouver sa légitimité d’être. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre l’homme et la Terre, et être dans la présence de l’instant. Avoir des bases solides, se sentir vivant, stable et centré dans son corps et son esprit permet de vivre pleinement sa vie et de ne plus la subir ou la voir défiler comme un simple spectateur. L’énergie des racines donne la force et le sentiment que tout est parfait, ici et maintenant. Elle raccorde à la Terre nourricière, celle qui, en toute occasion, à tout moment, peut permettre de se régénérer et de fortifier le corps : cela s’appelle l’auto-guérison.

 

Les pierres rouges : Le 1er chakra étant associé à la survie, aux émotions ancrées d’instabilité, d’insécurité et de peur, les pierres rouges peuvent aider à stabiliser ces déséquilibres et nourrir les besoins essentiels et primaires. C’est la couleur de la force, de l’énergie, du courage. Elle anime, renforce la volonté et la persévérance pour nous aider à concrétiser nos projets et nous réaliser dans la matière. Couleur du sang, et donc de la vie, elle développe le courage et la capacité à affronter les situations pouvant impacter l’équilibre et la structure qui ancrent l’individu au quotidien. Elles soulageront particulièrement la fatigue et tout ce qui empêche l’action et le corps de se mettre en mouvement pour manifester la volonté et la force dont il est le temple. Photo : jaspe rouge

 

Les pierres noires : Les pierres noires induisent un sentiment de sécurité et de protection en faisant la lumière sur l’obscurité. Elles peuvent s’avérer toutefois trop fortes pour les personnes sujettes aux angoisses fréquentes, tant elles encouragent une profonde introspection. Le noir est une couleur protectrice qui apporte de l’assurance. Il aide à révéler la source lumineuse extraite de l’ombre. Il favorise l’introspection et la méditation. Photo : tourmaline noire

 

 

Les pierres brunes : Les pierres brunes nous relient à la Terre Mère et stimulent un ancrage plus doux que les pierres rouges ou noires. Le brun est la couleur de la terre, de l’enracinement. Il rend patient, stable et fort. Ces pierres sont particulièrement favorables aux personnes qui manquent de repères et d’organisation dans leur vie quotidienne. Elles offrent une sensation de retour aux origines, à la source première, et montrent la voie à suivre face à l’incertitude de la vie pour encourager de nouveaux départs. Photo : agate du Botswana

 

 


 

 

Les pierres du 2e chakra
Le chakra sacré, Svadhisthana et l’énergie de l’eau : « Je sens »

 

Ce chakra est lié aux plaisirs, à la sexualité, la procréation. Il est responsable de notre dynamisme, de la manière dont nous nous mouvons dans le changement et les cycles de la vie. Tous les liens que nous entretenons avec ce qui nous rend heureux, la manière dont nous exprimons nos émotions… tout ce qui rend la vie agréable est favorisé par ce chakra. L’énergie primaire du premier chakra donne naissance au couple yin/yang, dualité en nous que nous retrouvons dans la relation féminin/masculin. La capacité de s’ouvrir à l’autre et d’interagir dépend donc directement de l’équilibre de l’énergie de ce chakra. Tout est impermanence dans l’Univers. Nous sommes passés de l’élément terre (chakra racine) à l’élément eau, du solide au liquide, de l’immobilité au mouvement et au changement. Sans changement l’esprit se ferme, il n’y a ni mouvement ni vie. Le changement résulte donc du mouvement généré par les polarités, les forces opposées yin et yang, le principe féminin et le principe masculin, terre et ciel, le réceptif et le créatif… pour atteindre l’équilibre. Il nous apporte plaisir, mouvement et croissance.
Le chakra sacré est situé entre le pubis et le nombril. Il correspond aux fonctions corporelles en relation avec les liquides de notre corps : la circulation, l’élimination par l’urine, la sexualité, la reproduction, ainsi qu’aux propriétés spécifiques de l’eau, le flux, la fluidité, la cyclicité. La signification de ce chakra est donc qu’il est relié aux sensations, aux émotions, à la réceptivité. Il est doté d’une énergie féminine, car lié à l’eau et à la nouvelle vie. Prendre soin de son chakra sacré, c’est expérimenter le plaisir, les partages, les émotions et une sexualité épanouie. L’élan créatif émane de ce centre énergétique, siège de l’excitation, de la passion, mais aussi de la joie et de la liberté exprimées par la créativité. Il nous rappelle que tout passe continuellement d’un état à un autre, dans des cycles initiant des renouveaux. Il reflète la manière dont nous nous relions les uns les autres et nous permet de nous adapter au changement. Par conséquent, en plus d’influer sur nos relations au monde extérieur, il équilibre notre propre relation avec nous-mêmes.

 

Les pierres rouge orangé : L’orange est une couleur positive qui renforce, vitalise et donne de l’énergie. Il rend joyeux et créatif et aide à trouver l’équilibre et l’harmonie. L’énergie des pierres orange harmonise les émotions et les interactions, dans notre rapport à l’autre, afin de réveiller la joie en nous-mêmes et avec les autres. De nature solaire, elles encouragent la passion, l’optimisme, la spontanéité et donnent l’impulsion pour libérer la créativité et la réactivité. Elles dégagent la chaleur et le rayonnement utiles pour établir des relations saines et positives en renforçant les liens de convivialité et en canalisant l’énergie sexuelle. Ce sont généralement des pierres de renouvellement qui aident à développer l’imagination essentielle à toute création. Elles sont particulièrement recommandées pour les personnes qui manquent d’entrain ou d’inspiration et qui ont besoin de réveiller l’enchantement réprimé de leur enfant intérieur. Photo : pierre de soleil

 

 


 

 

Les pierres du 3e chakra
Le chakra plexus, Manipura et l’énergie du feu : « Je peux »

 

Vibration éclatante et rayonnante comme le soleil, source principale d’énergie du corps, Manipura, le « joyau brillant », est le lieu où l’on exprime son moi et sa volonté. Il favorise l’assurance, l’estime de soi, et donc la confiance en soi qui en découle. Il évoque l’énergie du « pouvoir », parce qu’il exprime notre feu sacré et créateur, notre pouvoir personnel, l’ego au service de l’âme. Ce centre énergétique peut se réveiller sous le coup du stress et de l’hyperactivité, car il est relié au plexus nerveux sensible. Il suffit de presser légèrement le creux qui se situe sous la cage thoracique pour le vérifier. L’énergie solaire est une énergie de vie qui active la volonté en la transformant en action. Selon l’ayurvéda, médecine traditionnelle indienne, un feu digestif équilibré (agni) transformera correctement les aliments en énergie. La véritable volonté de Manipura est une connexion au moi intérieur détaché des croyances extérieures à soi. Notre pouvoir intérieur, une fois libéré, permet d’entrer en contact avec toutes les forces de vie qui nous animent et nous permettent de nous lier aux autres. Bien entendu, ce pouvoir doit être une énergie dirigée dans le but de servir des actions justes, et non d’assouvir des besoins de l’ego. Ce troisième chakra est issu de la combinaison de l’énergie des deux premiers chakras, et non d’une énergie de combat, de lutte ou de domination. Un chakra fort et harmonieux assure le changement par nos efforts, nos réactions et notre libre arbitre. Une volonté authentique commence par affirmer son pouvoir personnel en remplaçant « je dois » par « je choisis de ». Pour savoir si c’est notre véritable être intérieur qui gouverne notre volonté, il suffit de se poser quelques questions : « Est-ce que je cherche à faire plaisir à quelqu’un ? », « Ai-je peur des conséquences ? », « Est-ce que je fais des choses pour paraître meilleur, éviter des responsabilités ? »… La vraie volonté dépasse l’ego et va vers les buts supérieurs. La volonté, c’est également la discipline, l’autodiscipline, pour le meilleur de notre croissance personnelle et notre mission de vie.

 

Les pierres jaunes : Le jaune est une couleur chaude, la couleur du soleil, puissante et rayonnante. Pierres solaires par excellence, les pierres jaunes aident à exprimer notre moi par l’énergie de la volonté et le pouvoir intérieur qu’il recèle. Liées à l’élément feu, elles développent l’assurance et le besoin de réussite dans le respect de soi et des autres. Elles aident à exprimer notre rayonnement personnel dans le monde qui nous entoure, associées à l’épanouissement, le positionnement social, l’intelligence. Elles sont particulièrement recommandées pour les personnes qui ont besoin d’être stimulées pour rayonner leur positivité et avoir davantage confiance en elles-mêmes. Photo : oeil de tigre

 

 

 


 

 

Les pierres du 4e chakra
Le chakra du coeur, Anahata et l’énergie de l’air : « J’aime »

 

Anahata est considéré comme le carrefour entre l’esprit et la matière. C’est dans ce siège des émotions, médiateur situé au milieu de la poitrine, que l’on peut évaluer notre capacité à gérer les événements extérieurs. Le chakra du coeur fonde son équilibre sur des rapports harmonieux avec le monde extérieur, l’empathie et l’amour inconditionnel, procurant un sentiment de liberté et d’espace. En effet, lorsque nous sommes bloqués et que l’énergie circule mal à cet endroit, nous pouvons ressentir une sensation de mal-être, une oppression, voire un manque de souffle. Dans notre capacité à ouvrir notre coeur, ce chakra nous rappelle la nécessité de décider sainement ce que nous voulons et ce que nous refusons. Parmi les sept couleurs de l’arc-en-ciel, le vert, associé à ce chakra, se trouve au milieu de la gamme. C’est une couleur reposante, bienfaisante et équilibrante.
La nature nous rappelle à cette dimension de plénitude : le vert est la couleur de la vie, de l’équilibre, tout comme le chakra Anahata équilibre corps et esprit, où les énergies physiques et spirituelles se rejoignent. C’est un espace sacré d’harmonie dominé par l’élément air, lié aux poumons et au souffle. En sanskrit, anahata signifie « invaincu », ou « point de vie », siège de l’amour exprimé au-delà des exigences de la volonté inférieure : l’amour inconditionnel. Ses qualités sont l’amour, la générosité, la félicité, la vérité. Lorsqu’il est influencé par un besoin de réalisation opprimée du chakra solaire, siège de la volonté et des satisfactions, il devient sensible, douloureux, et donc déséquilibré. Pour maintenir son équilibre, il a besoin de rayonner par l’amour de tous les êtres et de toute chose, à commencer par soi. L’amour inconditionnel est un état d’esprit, non une action ; c’est éprouver de la compassion, de la bienveillance et de la tendresse envers nous-mêmes et envers les autres sans attendre de retour. Donner de l’amour sans condition permet d’en recevoir de la même façon : c’est la loi du karma, récolter ce que l’on « s’aime ». Anahata bien équilibré permet de cheminer vers la sagesse et le développement spirituel. En travaillant sur ce chakra, nous nous penchons sur tout ce qui touche au développement de l’amour des autres et du divin. Ainsi, la transition harmonieuse des chakras supérieurs est facilitée. Par conséquent, il convient également de ne pas s’ouvrir aveuglément aux autres par abnégation dans le sacrifice de soi, ou par besoin de reconnaissance ou de combler un manque d’amour, mais de conserver une bonne relation à soi en tout premier lieu.
Le symbole du chakra du coeur représente un cercle de douze pétales de lotus qui entourent deux triangles intersécants formant une étoile à six branches. Les triangles représentent la descente de l’esprit dans le corps, et l’ascension de la matière qui s’élève pour rencontrer l’esprit. Ce symbole représente le mariage sacré du masculin et du féminin.

 

Les pierres vertes : Les pierres vertes véhiculent une énergie de compassion, de sérénité et de lien à la nature. Elles permettent d’ouvrir le chakra du coeur pour se sentir en équilibre avec ses émotions et les diriger efficacement dans un lien aux autres pacifique et fondé sur l’amour de son prochain. Elles renforcent le système immunitaire et permettent de soutenir l’auto-guérison. Elles sont particulièrement recommandées pour les personnes sujettes aux variations émotionnelles, pour renforcer leurs propres défenses face aux difficultés. Les pierres vertes stimulent les nouveaux départs et l’engagement d’un renouveau. Photo : chrysocolle

 

 

Les pierres roses : Les pierres roses sont porteuses d’une énergie de douceur et maternelle, offrant un cocon de bien-être et de tendresse propice au sentiment de sécurité affective. Elles aident à préserver notre intimité affaiblie par les difficultés et les événements douloureux de la vie, pour renaître à soi et ouvrir notre coeur de manière pacifique et sereine. Pierres des sentiments, elles permettent de se renouveler en amour et d’adopter une position juste et confortable dans des échanges harmonieux. Elles sont particulièrement recommandées pour les personnes peu enclines à ouvrir leur coeur, hyperémotives, qui ont besoin de guérir leurs blessures affectives, tels des baumes au coeur. Ainsi, le « pansement énergétique » qu’elles constituent sur la voie de guérison du coeur permet d’apaiser le trop-plein affectif à son rythme pour aller progressivement vers une libération. Photo : opale rose

 

 


 

 

Les pierres du 5e chakra
Le chakra gorge, Vishuddha et l’énergie de l’éther : « J’exprime »

 

Le 5e chakra est le siège de l’expression et la communication. Son équilibre dépend des chakras précédents afin que l’expression (l’impression tournée vers l’extérieur) soit fluide et harmonieuse pour notre épanouissement. Il se situe à la base du cou, dans le creux formé à la jonction des clavicules. C’est le premier des trois chakras supérieurs, reliés au plan spirituel. Il est associé à la sphère ORL, les oreilles et le cou, qui nous permettent de communiquer, de parler, d’écouter. Son élément associé est l’éther, un élément où l’énergie du son résonne pour purifier le corps, en tant que symbole d’expansion et de liberté. Pour ouvrir ce centre énergétique, le corps doit parvenir à un certain niveau de purification, permettant ainsi d’accéder à une meilleure perception. Par sa force et sa vibration, comme nous l’avons vu précédemment, le son possède une nature purifiante. C’est la raison pour laquelle on ne recommandera jamais assez de chanter des sons sacrés, les mantras, efficaces pour équilibrer et harmoniser ce chakra. Vishuddha est représenté par une fleur de lotus à seize pétales dont on dit qu’elle contient toutes les voyelles de la langue sanskrite. En sanskrit, les voyelles représentent l’esprit, tandis que les consonnes représentent la matière. À l’intérieur de ce lotus, on peut observer Airavata, l’éléphant blanc aux multiples trompes. Le triangle vers le bas symbolise la manifestation de la parole. L’éther, nommé akasha, signifie « esprit ». C’est au 5e chakra que notre conscience s’affine pour percevoir le champ vibratoire subtil du corps éthérique. Si l’on dénombre généralement 4 éléments – air, terre, feu, eau –, c’est grâce à la médecine traditionnelle indienne véhiculée par les Védas, l’ayurvéda, que nous connaissons ce 5e élément lié à la notion d’espace. Les hindous considèrent que la vibration du son est à l’origine de la création dans la matière. Cette théorie des 5 éléments distingue l’éther comme l’espace grâce auquel tout est délimité, donc existe. L’espace nous aide à distinguer une chose d’une autre et représente simplement la distance qui sépare la matière. Les combinaisons par paires de ces 5 éléments créent les 3 doshas (vata, pitta, kapha), les constitutions fondamentales selon l’ayurvéda. En agissant sur notre 5e chakra, nous prenons conscience des choses à un niveau vibratoire plus subtil.

 

Les pierres bleu clair : Le bleu ciel ou turquoise est une couleur généreuse, rafraîchissante, apaisante qui détend, rend ouvert et authentique. Il développe la force et l’équilibre intérieur. C’est la couleur de la confiance et de la loyauté. Les pierres bleu ciel associées à ce chakra stimulent l’expression du moi, lui permettant de rayonner son authenticité et son individualité, par toutes formes d’expansion encourageant l’expression des sens, notamment la voix. Elles vont stimuler l’inspiration comme source d’une création concrétisée et manifestée dans la matière par le souffle, l’impulsion créatrice souvent réprimée. Le mot « inspiration » vient du latin spirare, qui signifie « respirer ». Cela nous enseigne qu’il est important de bien respirer et d’engager cet endroit pour propulser l’inspiration vers l’extérieur pour notre équilibre. Les pierres bleu clair apportent leur énergie relaxante pour développer les capacités d’expression et de communication dans le calme et la sérénité. Elles sont particulièrement recommandées pour les personnes qui éprouvent des difficultés à exprimer leurs idées comme leurs émotions dans un contexte qui ne leur inspire pas confiance. Elles permettent de libérer le besoin de s’exprimer tel que l’on est, avec discernement et acceptation. Photo : calcédoine bleue

 

 


 

 

Les pierres du 6e chakra
Le chakra du troisième oeil, Ajna et l’énergie de la lumière : « Je vois »

 

Ajna représente le « troisième oeil » et le fameux « sixième sens » lié aux fonctions supérieures de la conscience, le siège de notre intuition. Le chakra du troisième oeil se situe entre les sourcils. On lui attribue la couleur bleu indigo, un bleu aussi profond que le ciel nocturne. Cette couleur symbolise la confiance, la loyauté, la sagesse et l’intuition. En sanskrit, ajna signifie « percevoir » ou « commander », telle une porte vers l’éveil, l’intelligence supérieure et l’ouverture vers la lumière, qui est son élément associé. Le troisième oeil est le centre énergétique où se combinent la connaissance de notre corps physique, nos sentiments, la compréhension du monde qui nous entoure, notre spiritualité, notre inspiration. Alors que la vue physique nous permet de voir, ce chakra ouvre notre vision à une tout autre dimension, dans l’observation et l’expérience d’un sixième sens. Ajna est responsable de la perception physique (yeux), mais également de la perception intérieure, cette double fonction gouvernant la visualisation créatrice. Il est lié à la glande pinéale, souvent qualifiée comme « le siège de l’âme », une petite structure en forme de cône à l’intérieur du cerveau, dont la fonction est de sécréter la mélatonine (hormone qui régule le rythme biologique). Ajna présente deux pétales autour d’un cercle contenant le mantra « Om ». Alors qu’Anahata présente douze pétales, on remarque qu’Ajna n’en contient que deux. Ces deux pétales symbolisent les nadis Ida et Pingala, qui se rejoignent à cet endroit. L’élément associé à Ajna est la lumière, celle qui éclaire le monde qui nous entoure mais aussi notre propre monde intérieur. Tout ce que nous sommes capables de voir dépend de l’ouverture de ce chakra. Il est important de rappeler que si l’on veut agir sur ce chakra, ainsi que le chakra coronal, une évacuation de tous les blocages majeurs dans les chakras inférieurs est nécessaire pour avoir une base solide et une stabilité. C’est un préalable à tout désir profond de développement personnel et spirituel. Votre intuition vous guidera. Soyez patient et méditez sur cette phrase : « Une fleur ne force jamais sa voie vers le ciel, elle s’épanouit simplement à son rythme. »

 

Les pierres bleu foncé : Le bleu intense, bleu indigo et bleu nuit favorise le lâcher-prise, l’intuition, la clarté des idées et la concentration, ainsi que les déblocages du chakra frontal. Les pierres bleu foncé associées à ce chakra régulent la sphère mentale et aident à « percevoir » par l’intuition et la connaissance instinctive du sixième sens. Elles permettent d’ajuster notre vision et de porter un regard différent sur les choses, faisant appel à une source bien plus vaste que les connaissances acquises sur le plan purement mental ou intellectuel. Elles sont particulièrement profitables pour la méditation ou la visualisation. Offrant une perspective plus large et authentique de ce qui « est », elles relient au plan cosmique et au ciel pour placer l’homme, à l’échelle universelle, en tant qu’observateur de ses mystères. Favorisant l’écoute de soi, les perceptions et la spiritualité, elles soutiennent la réflexion, le sens de l’observation et l’abnégation comme vertu d’abandon du bénéfice personnel au profit d’une dimension altruiste et collective. Elles sont particulièrement recommandées pour les personnes qui ont besoin de se détacher de leurs schémas habituels pour adopter une nouvelle vision d’elles-mêmes et de la vie en général, pour renforcer la concentration et les apprentissages. Photo : lapis lazuli

 

Les pierres violettes : Le violet est la couleur spirituelle par excellence, la couleur de la sagesse. Il peut nous faire atteindre un niveau spirituel supérieur. Il purifie, libère et apporte calme et sérénité. Les pierres violettes favorisent l’ouverture d’esprit et le développement spirituel. Elles sont réputées pour offrir une sensation de soutien et d’équilibre de plans supérieurs nous reliant à un monde bien plus vaste que celui que nous expérimentons au quotidien. Pierres de l’imaginaire, elles soutiennent les pensées et les idées originales en développant l’intuition et les perceptions subtiles. Elles sont particulièrement recommandées pour les personnes qui manquent d’intérêt pour la spiritualité ou qui ont envie d’entamer un chemin spirituel. De même, elles sont efficaces pour activer les rêves et apporter de la légèreté dans une vie accablée de responsabilités faisant poids sur la conscience et l’éveil de l’être dans toutes ses dimensions. Photo : améthyste

 

 


 

 

Les pierres du 7e chakra
Le chakra coronal, Sahasrara et l’énergie de la pensée : « Je sais »

 

Ce chakra est la synthèse et l’aboutissement de tous les chakras. Lorsqu’il est bien ouvert, nous sommes « branchés » sur une autre fréquence, ouverte sur la connaissance ultime : un état que les sages ont qualifié de béatitude. Selon une croyance populaire de l’Inde ancienne, on dit que si un nouveau-né ne présente pas encore des os du crâne soudés, c’est pour maintenir la connexion avec la source divine jusqu’à ce que son esprit s’installe dans son corps. Ce lien avec la Source des sources est donc alimenté par le chakra coronal. Par ce chakra, on accède à l’intelligence divine, source de toute manifestation. Par les éléments terre (chakra racine), eau (chakra sacré), feu (chakra plexus solaire), air (chakra coeur), éther (chakra gorge) et la lumière (chakra du troisième oeil), le chakra coronal ouvre une dimension transcendantale au-delà de l’espace et du temps. Au chakra racine, nous sommes confrontés à la survie ; au chakra sacré, à la créativité et à l’énergie reproductrice ; au chakra du plexus solaire, nous trouvons la volonté de nous affirmer ; au chakra du coeur, l’épanouissement et l’amour ; au chakra de la gorge s’expriment les sentiments et les pensées ; dans le troisième oeil, c’est notre intuition qui éclot ; et au chakra coronal, nous sommes liés au Grand Tout. Lorsque la voie est libre de tout blocage inférieur, nous pouvons nous sentir prêts à faire l’expérience d’une spiritualité à tous les niveaux, ce que les anciens nommaient « illumination ». Il est important de rappeler que, pour faire rayonner ce chakra, une évacuation de tous les blocages majeurs dans les chakras inférieurs est nécessaire pour avoir une base solide et une stabilité. Activer Sahasrara permet d’atteindre le nirvana et d’avoir accès à une conscience supérieure. Si peu de personnes connaissent le fameux éveil, s’engager sur ce chemin et agir vers ce but permet de construire sa propre légende personnelle. On se libère de la roue du karma et du cycle des réincarnations en évoluant, à son rythme, vers le bonheur suprême.

 

Les pierres blanches : Les pierres incolores et blanches sont généralement associées à ce chakra. Elles aident à ressentir le lien avec la source de vie et à éveiller notre spiritualité. L’énergie de ce chakra, liée à la glande pinéale, représente la plus haute fréquence du corps. Bien que liées au chakra coronal, les pierres incolores, dites « neutres », peuvent être utilisées sur tous les chakras car elles sont considérées comme des conductrices de l’énergie universelle, capable de refléter toutes les autres fréquences. Les pierres blanches ont, quant à elles, un effet à la fois physique et psychique, apportant un ancrage doux et une ouverture des perceptions pour faire passer la lumière. D’une manière générale, le blanc est la couleur de la pureté. Elles sont particulièrement profitables pour les personnes qui ont besoin de plus de clarté pour faire la lumière sur ce qui doit être éclairé, ou celles qui souhaitent développer leurs facultés psychiques et énergétiques. On évitera cependant de les recommander aux personnes manquant d’ancrage et vulnérables face aux influences extérieures. Photo : quartz à inclusions de tourmaline

Les pierres violettes s’inscrivent également dans le travail énergétique du chakra coronal.

 


Source : Images et texte sont issus du livre « Les malas, symboles et crixtaux au service des mantras », Amethyste éditions. Toute reproduction, même partielle, est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: