Parmi les signes et symboles spirituels fréquents, voici quelques représentations utilisées dans le bouddhisme, l’hindouisme et autres cultures. Cet article vient éclairer la symbolique de la plupart des pendentifs utilisés pour les malas et créations présentés sur la boutique en ligne.

 

1. Le nœud sans fin

 

 

L’hindouisme est considéré comme étant la religion la plus ancienne du monde. Par sa vaste philosophie, elle a largement influencé d’autres religions orientales comme le bouddhisme, le jaïnisme et le sikhisme. L’idée centrale de l’hindouisme est l’idée de “Brahman” (ne pas confondre avec le dieu hindou Brahma).

“Brahman” est sans forme, sans sexe, sans corps, sans début, sans fin. On ne peut pas le décrire mais seulement le ressentir. C’est le Sacré, l’Absolu, la seule Réalité dont nous faisons tous partie. Le Brahman que chaque individu manifeste est l’”Atman”. Et nos sens créent l’illusion qui s’appelle “Maya” qui lie et piège l’Atman dans le monde physique. C’est Maya qui donne naissance à l’ego et c’est cet ego qui donne l’impression à chaque individu d’exister séparément alors que l’Atman et le Brahman sont le même.

Selon la philosophie hindoue, après la mort, tout ce qui est physique, comme le corps, disparaît. L’Atman, le noyau de la vie, ne meurt pas car il n’est pas physique. Il s’assujettit à une autre entité physique, c’est-à-dire à un autre corps. Cette notion d’esprit passant de corps en corps est plus connue sous le terme de réincarnation. Le “Samsara” représente ce cycle infini de naissance, puis mort, puis renaissance.

Le but de l’Atman est de briser le cycle du Samsara et de rejoindre le Brahman. Cela s’appelle “Moksha ou Moukti” dans l’hindouisme, “Samadhi” dans le bouddhisme, et “Nirvana” dans l’occident.

Le nœud sans fin n’a ni début ni fin, et il représente le Samsara. C’est un rappel constant que nous sommes dans le monde physique et que la seule sortie est par la prise de conscience de sa vraie identité, le “Brahman”.

Voir “noeud sans fin”

 

2. La roue du Dharma

 

 

Le Dharmachakra vient du “dharma”, qui est le chemin pour atteindre l’illumination et atteindre le Nirvana (l’état le plus élevé qu’une personne puisse atteindre). Le Dharmachakra est représenté sous la forme d’une roue de chariot possédant huit rayons ou davantage. C’est un des symboles bouddhistes les plus anciens. Cette “Roue du Dharma” ou “Roue de la Loi”, est un symbole représentant la doctrine bouddhiste et la diffusion de l’enseignement du Bouddha sur le chemin de l’éveil. Il y a trois parties différentes qui composent la roue de Dharma : les rayons, le moyeu, et la jante. La forme circulaire de la roue symbolise la perfection des enseignements de Bouddha. . Quand on pratique le dharma, on pratique les enseignements du Bouddha, on se protège de la souffrance et on élimine l’ignorance, améliorant ainsi sa qualité de vie.

Voir “roue du dharma”

 

3. Hamsa ou main de Fatma

 

L’amulette Hamsa (Main de Myriam, ou main de Fatma) est une des amulettes de protection les plus anciennes au monde. Ce n’est pas un symbole exclusivement religieux, mais un symbole universel de protection, connu depuis des millénaires. Hamsa est le mot hébreu qui signifie “cinq” et est représenté avec une amulette en forme de paume de main et un œil au milieu. Utilisé par de nombreuses sociétés à travers l’histoire, son objectif est de conjurer les énergies négatives et le “mauvais œil”. De nombreuses religions ont utilisé ce symbole à leurs propres fins, notamment le christianisme, l’islam, le bouddhisme et l’hindouisme.

Voir “hamsa”

 

4. Ohm

 

Om est le père de tous les Mantras et le son primordial par lequel l’univers a été créé. Utilisé dans l’hindouisme depuis sa création, Om pourrait être considéré comme le principal symbole spirituel de cette grande religion. On dit que la méditation profonde met naturellement ce son au premier plan, enveloppant le pratiquant d’une lueur universelle.

Voir “Ohm”

 

5. La fleur de vie

 

 

Ce symbole spirituel pourrait être considéré comme le roi de la géométrie sacrée ! La Fleur de Vie est probablement le symbole le plus ancien, utilisé depuis l’époque des Sumériens (reconnue comme la première civilisation du monde). La Fleur de Vie est un concentré du nombre d’or, de la suite de Fibonacci, elle est représentée par plusieurs cercles qui se superposent et s’entrecroisent. Le point de départ est le cercle central. De son centre se développe une structure géométrique de base qui illustre que toute forme de vie se déploie d’une seule source telle une division cellulaire. Les divisions cellulaires se poursuivent jusqu’à ce que chaque forme de vie ait atteint la forme harmonieuse qui lui convient. Le nombre d’or se retrouve dans toutes les dimensions de la fleur de vie. La Fleur de Vie est une belle représentation de la création et la croissance de tout ce qui vit sur terre. La nature donne vie et fait grandir. Le cercle qui entoure la Fleur de Vie représente la membrane protectrice d’une cellule, la vie s’exprimant au travers d’un corps englobé par une enveloppe matérielle. Sans son cercle, la Fleur de Vie devient libre et symbolise la vie infinie, en d’autre terme le développement infini des cellules. Elle représente donc la parfaite correspondance du phénomène d’expansion et d’énergie vitale universel.

Voir “fleur de vie”

 

6. La graine de vie

On la retrouve dans le noyau de la Fleur de vie. Elle se compose de sept cercles qui représentent les sept jours de la création du monde. Au centre de la graine de vie, il y a l’œuf de vie.

Voir “graine de vie”

 

7. Yin Yang

 

 

Très utilisé dans les enseignements chinois, ce symbole représente l’harmonie de l’univers. Toute la dualité, qu’elle soit sombre ou claire, masculine ou féminine, fournit l’équilibre nécessaire. On dit que l’équilibre entre ces deux forces opposées apporte le plus d’harmonie à la vie d’un individu.

Voir “yin yang”

 

8. Le pentagramme

 

 

Le pentagramme symbolise les qualités de l’homme. Le point du haut représente l’esprit, tandis que les autres points représentent les quatre éléments. Les wiccans utilisent fortement ce symbole lors de cérémonies sacrées pour se rappeler la nature de l’humanité.

Voir “pentagramme”

 

9. La fleur de lotus

Utilisé dans diverses religions orientales, le lotus est largement considéré comme une représentation de l’illumination. Cette belle fleur naît des boues d’eau boueuse, ce qui renforce le concept de résurrection. C’est la trajectoire ultime de l’humanité qui montre que toute difficulté peut être surmontée par la persévérance.

Voir “lotus”

 

10. Le Sri Yantra

 

 

Aussi appelé Sri Chakra, le symbole Sri Yantra (Shree Yantra) est connu comme la “mère de tous les yantras”. Il est d’origine Indienne et symbolise la création de l’Univers. C’est un symbole ayant un haut taux vibratoire, il est utilisé à travers le monde comme instrument de méditation. Il aide à attirer l’abondance. En effet, des recherches ont prouvé que le simple fait de regarder le centre de ce symbole met le cerveau en mode alpha. Même aujourd’hui, les mathématiciens sont incapables de comprendre comment les anciens ont réussi à créer un symbole de cette complexité mathématique. Dans l’hindouisme, chaque divinité possède son propre yantra. Lire l’article dédié au Sri Yantra ici.

Voir “Sri yantra”

 

11. La croix de Ankh

 

 

La croix de Ankh, ou croix ansée, ou croix égyptienne, est un symbole religieux de l’Ancienne Égypte, emblème d’immortalité et d’éternité; c’est la croix de vie égyptienne. De l’Antiquité à aujourd’hui, elle continue de fasciner et de séduire pour son côté mystique et spirituel. La croix égyptienne symbolise le don divin de la vie éternelle. Elle était l’attribut des dieux de l’Égypte Antique, le plus souvent associée à la déesse Isis. Aussi connue sous le nom de “croix de vie”, elle est le symbole de la vie éternelle, de l’immortalité. Cadeau ultime de la vie, elle représente à la fois l’existence sur terre et la vie après la mort. Le pharaon l’utilisait pour représenter et asseoir son pouvoir. Elle était portée comme amulette de protection par les égyptiens.

Voir “croix de Ankh”

 

12. L’œil d’Horus

 

 

L’oeil d’Horus représente l’Oeil du dieu faucon, Horus. Il est nommé aussi l’Oeil oudjat, ce qui veut dire complet. A la mort d’Osiris, c’est son frère Seth qui repris le pouvoir en Egypte. Voulant venger son père, Horus part en guerre contre son oncle. Au bout de nombreuses batailles, Seth est vaincu et Horus reprend le trône d’Egypte. Cependant, pendant une bataille, Horus perd un oeil. Ce dernier, brisé en 6 morceaux, est reconstitué par Thot et rendu à son propriétaire. L’Oeil oudjat est ainsi devenu le symbole de la victoire du bien sur le mal. Cet oeil symbolise également l’entier, la santé et l’intégrité. Il était utilisé en Egypte comme une sorte de porte-bonheur. On le pensait, en effet, capable de protéger contre les maladies.

Voir “oeil d’horus”